Accouchement : déclenchement à 41 ou 42 semaines ?

Dernière mise à jour: février 2020 | 3084 visites
123m-echogra-zw-23-12-19.jpg

news En cas de grossesse prolongée, le déclenchement (induction) de l’accouchement doit être fortement envisagé. La question consiste à savoir à quel moment y procéder.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande le déclenchement à 41 semaines, mais il est fréquent qu’il intervienne entre 41 et 42 semaines. En fait, indique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « il existe quelques incertitudes sur la meilleure attitude à adopter ».

Une équipe suédoise (université de Göteborg) a suivi quelque 3000 femmes enceintes d’un seul enfant, avec une grossesse non compliquée, parvenues au terme de 41 semaines. L’objectif principal consistait à déterminer si l’induction à 41 semaines améliorait le pronostic périnatal. La moitié des femmes ont bénéficié d’une induction à 41 semaines, alors qu’une surveillance a été instaurée pour les autres, avec déclenchement à 42 semaines.

Le Dr Péluchon explique : « L’étude a été interrompue prématurément du fait d’une mortalité significativement plus élevée dans le groupe attentisme » (cinq décès intra-utérins et un décès néonatal contre aucun dans le groupe 41 semaines). L’évaluation à partir d’autres critères est en faveur du déclenchement à 41 semaines : moins d’admissions en unité de soins intensifs néonatals, moins de bébés atteints d’ictère (jaunisse) nécessitant un traitement, moins d’enfants macrosomiques (poids de plus de 4 kg)…

Conclusion : « Selon les auteurs, le déclenchement du travail à 41 semaines pourrait réduire la mortalité infantile et ils suggèrent qu’il soit proposé à toutes les femmes ».

Voir aussi l'article : Quelle musique choisir pour un accouchement ?

Source: BMJ (www.bmj.com)
publié le : 15/02/2020 , mis à jour le 14/02/2020
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci