ad

Le Bluetooth est-il dangereux pour la santé ?

Dernière mise à jour: avril 2020 | 2959 visites
123m-smartphone-bluetooth-11-4.jpg

news La technologie Bluetooth, utilisée pour connecter sans câble des appareils à de courtes distances, fait de plus en plus partie de notre vie quotidienne : écouteurs, baffles, claviers, souris d'ordinateur, imprimantes... Ceci soulève des questions sur les effets santé possibles du rayonnement électromagnétique émis par ces appareils.

Les conséquences d'une exposition excessive aux rayonnements utilisés à des fins médicales, par les scanners et les appareils IRM en particulier, sont également fréquemment questionnées. Il est important de souligner que ce matériel médical émet des rayonnements ionisants, qui sont beaucoup plus puissants que les rayonnements non ionisants utilisés pour les fours à micro-ondes, les téléphones portables et le Bluetooth.

Aucune preuve de danger


Bien qu'on dispose de quelques études limitées sur les cellules et les animaux suggérant des risques potentiels des rayonnements non ionisants, il n'existe aucune preuve scientifique formelle, à l'heure actuelle, que les téléphones portables ou le Bluetooth soient mauvais pour la santé.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) précise que les appels intensifs par téléphone portable pourraient potentiellement entraîner un risque accru de gliome (un type de tumeur cérébrale) et de neurinome de l’acoustique (une tumeur non cancéreuse). Mais le CIRC souligne également que le risque est très faible et que le lien trouvé n’est peut-être qu’apparent, résultat d'une coïncidence ou d'une distorsion des résultats. Selon le CIRC, des recherches supplémentaires sont donc nécessaires.

Un rayonnement beaucoup plus faible


Il est important de noter que le CIRC ne parle pas de Bluetooth, pour lequel il y a tout simplement encore trop peu de recherches pour tirer des conclusions. Quoi qu’il en soit, un écouteur Bluetooth a une puissance d'émission des centaines de fois plus faible que celle d'un téléphone portable. Avec un tel écouteur, on est donc exposé à un rayonnement beaucoup moins fort qu’en portant le téléphone à l’oreille. C'est pourquoi les experts, notamment ceux du SPF Santé publique (Belgique), recommandent l'utilisation d'un écouteur de ce type pour réduire les risques.

Voir aussi l'article : Téléphone portable et cancer : que dit la science ?


publié le : 04/04/2020 , mis à jour le 03/04/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci