ad

Allaitement au sein : comment limiter les polluants dans le lait maternel ?

Dernière mise à jour: juin 2020 | 2665 visites
bv-blauw_170_400_04.jpg

news On retrouve des polluants organiques persistants (POP) dans tous les organismes vivants, et ainsi dans le lait maternel. Que faire pour qu'il en contienne le moins possible ?

Selon un récent rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les concentrations de POP dans le lait maternel ont diminué au fil du temps, partout dans le monde, et notamment en Belgique. Les traités internationaux sur les produits chimiques portent donc leurs fruits.

Que sont les POP ?

Les POP sont des polluants émis dans l'environnement par l'action humaine et qui peuvent y rester longtemps, comme les PCB et les dioxines. Ils se trouvent dans tous les organismes vivants et dans les aliments comme que le poisson, le gibier, les produits laitiers, la viande et les œufs. Ils s'accumulent dans les tissus adipeux du corps humain, et on les retrouve également dans le lait maternel.

L'allaitement au sein... reste le plus sain

Les enfants non allaités y sont également exposés car les polluants sont transmis au fœtus pendant la grossesse. Selon les quantités, ils peuvent influencer le développement et la croissance des enfants, le risque d'asthme et d'allergie, le système immunitaire, les hormones et la fertilité. Les experts soulignent que le lait maternel est toujours le meilleur aliment pour un bébé, car pendant toute la période d'allaitement et à chaque tétée, la composition est automatiquement ajustée aux besoins, à la croissance, au système immunitaire et à l'environnement de l'enfant.

L'allaitement maternel crée également un lien spécial entre la mère et l'enfant. Si des traces de polluants se trouvent dans le lait maternel, cela ne signifie pas qu'ils affecteront forcément la santé du bébé.

Que faire ?

Il est pratiquement impossible de ramener la quantité de POP à zéro, car ils se sont accumulés dans le corps tout au long de la vie. Ceci étant, l'adaptation de l'alimentation pendant la grossesse et l'allaitement peuvent aider.

• Lavez soigneusement les fruits et les légumes.

• Limitez la consommation de viande grasse, préférez de la viande maigre.

• Mangez le moins possible de produits laitiers riches en matières grasses comme le beurre et la crème.

• Le poisson gras contient plus de polluants, mais manger du poisson gras une ou deux fois par semaine est bon pour vous, car il contient également des « bonnes » graisses (dont les oméga-3).

• Ne suivez pas de régime amincissant pendant l'allaitement. Une perte de poids importante provoque la libération des polluants stockés dans vos réserves de graisse.

• A la maison, limitez l'utilisation de pesticides, insecticides, dégraissants, détachants, produits de traitement du bois, peintures et solvants.

• Assurez-vous que votre environnement de travail n'expose pas les femmes enceintes ou qui allaitent à des produits à risque. Si nécessaire, contactez le médecin du travail pour plus d'informations.

Voir aussi l'article : Vidéo - L'allaitement maternel


publié le : 21/06/2020 , mis à jour le 20/06/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci