ad

Risque cardiovasculaire : des noix, et encore des noix

Dernière mise à jour: juillet 2020 | 9734 visites
walnoten-170_400-04.jpg

news La consommation régulière de noix, et de fruits naturellement secs de manière générale (fruits à coque), présente un réel intérêt en prévention cardiovasculaire, singulièrement (mais pas seulement) chez les personnes présentant des facteurs de risque.

Les noix - et tous les fruits à coque - sont riches en nutriments précieux : graisses mono et polyinsaturées (dont les oméga-3), vitamines E et B9, magnésium, zinc, potassium, fibres, et autres antioxydants, rappelle le Dr Viviane de La Guéronnière (Journal international de médecine). Plusieurs travaux ont suggéré que ce « cocktail » bénéficiait à la santé cardiovasculaire, en agissant notamment sur le « mauvais » (LDL) cholestérol, les triglycérides, l’inflammation, ou encore la pression artérielle (par un effet vasodilatateur).

Une équipe canadienne (université McMaster) a réalisé une large étude sur le sujet, incluant quelque 130.000 personnes âgées de 35 à 70 ans, réparties dans une vingtaine de pays. La durée médiane du suivi a été de dix ans. Toute une série de fruits naturellement secs ont été pris en considération : noix (type Grenoble), amandes, cacahuètes, pistaches, noisettes, noix de cajou, châtaignes…

Le résultat montre que par rapport à une consommation faible (moins de 30 g par semaine), une consommation relativement importante - plus de 120 g par semaine - est associée à une baisse de 12% d’un « risque composite », comprenant ici : décès toutes causes confondues, mortalité cardiovasculaire et par cancer, ainsi qu’infarctus, AVC et insuffisance cardiaque non fatals. La baisse du risque spécifique de décès cardiovasculaire est de 28% et de 18% pour la mortalité non cardiovasculaire, avec une tendance à la baisse pour la mortalité par cancer.

Le Dr de La Guéronnière commente : « Dans l’ensemble, ces données vont dans le sens d’une protection cardiovasculaire conférée par les noix, et elles confortent de nombreuses autres recherches sur le sujet. En pratique, les noix et les fruits secs - y compris les cacahuètes - ont toute leur place dans une alimentation équilibrée, par exemple comme en-cas ». On surveillera toutefois la teneur en sel, ainsi que les apports caloriques.

Voir aussi l'article : Noix fraîches ou sèches : comment faut-il les conserver ?

Source: The American Journal of Clinical Nutrition (http://ajcn.nutrition.org)
publié le : 14/07/2020 , mis à jour le 14/07/2020
ad
pub