ad

Syndrome de la Tourette : un bracelet pour contrôler les symptômes

Dernière mise à jour: août 2020 | 2839 visites
123m-hers-hersenen-5-8.jpg

news Un appareil semblable à une montre-bracelet a été développé afin de réduire les tics des personnes souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette. Le système envoie des chocs électriques à un nerf dans le poignet qui influence les processus dans le cerveau.

Cette innovation pourrait être un moyen simple et sûr d'améliorer considérablement la qualité de vie des patients.

Le syndrome de Gilles de la Tourette est une affection neurologique lors de laquelle les personnes présentent des mouvements ou des sons involontaires rapides et répétés (tics). Contrairement à une idée très répandue, tous les patients ne profèrent pas des jurons : ce symptôme ne se produit que chez environ 15% d'entre eux. D'autres tics courants de la maladie sont le fait de secouer la tête, de cligner des yeux, de grimacer, de tousser et de s'éclaircir la gorge. Il y a aussi des tics cognitifs : faire mentalement des calculs, par exemple. Le stress aggrave les tics et en provoque de nouveaux.

On estime qu'environ 1 à 2% de la population présente le syndrome de Gilles de la Tourette. La majorité manifeste une forme légère à modérée et souvent, le diagnostic n'est pas posé. Les symptômes apparaissent généralement vers l'âge de 6 ans, atteignent leur apogée vers 12 ans et il s'atténuent souvent à partir de la fin de la puberté.

Un traitement difficile


Ce syndrome peut avoir de graves conséquences. Les jeunes subissent souvent du harcèlement et souffrent de troubles de l’apprentissage, ce qui peut conduire à l'isolement social et à la dépression. Les dommages psychologiques peuvent être importants et avoir un effet toute la vie.

Les tics peuvent être atténués par une thérapie comportementale et il existe également des médicaments, mais ils ont souvent des effets secondaires sévères et ils ne conviennent pas à tous. Dans les cas graves, on peut procéder à une stimulation cérébrale profonde, un traitement neurochirurgical lors duquel des électrodes sont placées dans le cerveau, mais cela peut entraîner diverses complications.

Stimulation au poignet


Une équipe britannique (université de Nottingham) a développé une technique simple et sûre : un appareil semblable à une montre-bracelet qui envoie des chocs électriques au nerf médian, situé dans l'avant-bras. La stimulation du poignet agit par l'intermédiaire de ce nerf sur certains processus du cerveau, ce qui réduit les tics.

Les chercheurs ont testé leur innovation sur une vingtaine de patients. Ils ont constaté que la stimulation réduisait sensiblement les tics, et que l'effet était le plus prononcé dans les cas les plus lourds.

Les chercheurs souhaitent maintenant développer leur version en un modèle qui ressemble à un appareil Fitbit ou à une smartwatch Apple, qui pourra être porté chaque fois que nécessaire.

Stimulation off : pas de stimulation avec l'appareil. Stimulation on : stimulation électrique.

Source: Current Biology (www.cell.com/current-biolog)
publié le : 10/08/2020 , mis à jour le 09/08/2020
ad
pub