ad

Brûlures d’estomac : les 5 conseils pour soulager le reflux

Dernière mise à jour: février 2021 | 4672 visites
123-vr-maagzuur-pijn-11-18.png

news Le reflux gastro-oesophagien (RGO) concerne une proportion importante de la population. Les médicaments peuvent aider, mais des adaptations du mode de vie sont très efficaces aussi. Voici 5 conseils déterminants.

Lorsqu’elles sont liées à un reflux gastro-oesophagien, ces brûlures (le « brûlant ») sont causées par des remontées d’acide gastrique qui passe de l’estomac vers l’œsophage. On parle alors spécifiquement de pyrosis, avec des régurgitations alimentaires involontaires et des régurgitations acides qui provoquent une sensation de brûlure localisée entre l’estomac et la bouche.

Certains médicaments, les antiacides, permettent de soulager ce phénomène en réduisant la production d’acide gastrique. Leur efficacité est réelle, mais ils ne sont pas sans risque d’effets secondaires, et ils doivent être utilisés durant un laps de temps aussi court que possible. Qu’en est-il du mode de vie ?

En une fois ou étape par étape

Une équipe américaine (université Harvard) s’est intéressée aux comportements quotidiens qui pourraient permettre de soulager le reflux. Pour cela, elle a analysé des données concernant quelque 40.000 femmes âgées de 40 à 60 ans, suivies durant plusieurs années. Toutes présentaient un reflux gastro-oesophagien (RGO) de sévérité variable . Les chercheurs se sont penchés sur les facteurs de mode de vie susceptibles d’atténuer les symptômes. Ils en ont identifié cinq d’une réelle importante.

• atteindre et maintenir un poids (IMC) santé
• ne pas ou ne plus fumer
• pratiquer une activité physique à une intensité au moins modérée, au moins une demi-heure par jour, au moins cinq fois par semaine
• limiter fortement sa consommation de boissons gazeuses, et si possible s’en passer
• manger par petites portions, quitte à augmenter le nombre de repas ou d’en-cas, composés de nourriture saine (aliments peu gras, produits riches en fibres…)

Le respect de ces cinq conseils permettrait de réduire de près de moitié les symptômes du RGO. Et même si on ne les respecte pas toutes, plus on adhère à ces recommandations, plus la situation s’améliore. On peut donc avancer étape par étape. Les auteurs insistent particulièrement sur l’exercice physique, dont ils ne se doutaient pas de l’ampleur de l’effet bénéfique, peut-être (c’est une hypothèse) par une action sur la production des acides gastriques.

Voir aussi l'article : Reflux gastro-oesophagien (RGO) : les solutions anti-brûlant

Source: JAMA Internal Medicine (https://jamanetwork.com/jou)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub