ad

Faire de l’exercice est primordial : « Chaque pas compte »

Dernière mise à jour: avril 2021 | 2207 visites
123-oudere-man-wandelen-12-16.jpg

news Une question cruciale en cette période de coronavirus : celle de notre mobilité. « Chaque pas compte », soulignent les experts. Chaque mouvement, aussi petit soit-il, a un impact positif sur votre santé. Et il est vrai qu’en cette période peu propice aux déplacements, ce rappel est judicieux.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis de nouvelles recommandations sur le sujet. En Belgique, l'Institut flamand pour une vie saine (Vlaams Instituut Gezond Leven) a adapté ces recommandations internationales au contexte national, en collaboration avec un groupe d'experts.

Bouger à quel rythme ?

Il n’est plus question comme par le passé de faire de l’exercice modérément intensif par « blocs » d'au moins 10 minutes. Chaque minute que vous bougez, chaque pas a des effets positifs sur la santé. Le simple fait d’emprunter les escaliers ou de marcher cinq minutes vous sera bénéfique.

Il est recommandé de pratiquer 150 à 300 minutes d’exercice d'intensité modérée réparties sur toute la semaine, ou 75 à 150 minutes d'intensité élevée. Une combinaison des deux est une bonne idée. Vous pouvez par exemple marcher 30 minutes 5 jours par semaine ou faire du vélo électrique (intensité modérée), ou encore du jogging ou du vélo à vive allure pendant 25 minutes trois jours par semaine (intensité élevée).

Il est également important de ne pas rester assis pendant des heures sans se lever. Faites une pause toutes les 20 à 30 minutes. Par exemple, allez régulièrement chercher un verre d'eau ou passez votre coup de fil debout ou en marchant.

Ne négligez pas les exercices pour renforcer vos os et vos muscles, comme soulever des poids (ou des charges assez lourdes) deux fois par semaine, marcher en montée ou simplement porter vos courses au lieu de les mettre dans un chariot.

En cas de maladie ou de handicap

Les nouvelles recommandations se concentrent explicitement sur les personnes handicapées ou souffrant d'une maladie chronique comme le diabète ou le cancer. Il leur est généralement conseillé de poursuivre en toute confiance les mêmes objectifs que tous les adultes, mais bien sûr en respectant leurs limites. En cas de doute, elles devraient en parler à leur médecin ou à leur kiné.

Impact de la crise Covid

La crise Covid-19 a limité nos mouvements. Une personne sur deux âgée de 18 ans et plus indique qu'elle fait moins d'exercice. Il est également alarmant de constater que les personnes souffrant d'une maladie chronique bougent 47% de moins qu'avant. Ceci s’explique par les heures passées à rester assis à la maison pour travailler ou étudier, la baisse des déplacements à pied ou à vélo pour se rendre au magasin et au travail, et l’impossibilité de faire du sport en groupe.

Avantages physiques et mentaux

Faire suffisamment d'exercice est essentiel non seulement pour votre santé physique mais aussi pour votre santé mentale, car l'activité physique réduit le risque de dépression et en atténue les symptômes. Les personnes physiquement plus actives sont moins susceptibles de développer des infections (notamment respiratoires), et si elles contractent une infection, elles sont moins sévèrement malades et présentent des symptômes plus légers, car l'exercice renforce notre système immunitaire. Les experts soulignent également l'influence positive sur la qualité du sommeil.

Voir aussi l'article : Pourquoi l’exercice physique est-il si important ?

Source: Andy Furniere - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub