ad

Médicaments : nouvelle découverte contre l'obésité

Dernière mise à jour: avril 2021 | 2894 visites
123-man-dieet-obesit-buik-lintm-dr-03-18.jpg

news Un nouveau médicament contre l'obésité a donné des résultats remarquables. Les participants ont perdu en moyenne 15% de leur poids corporel en un an. Un tiers pesaient même 20% de moins à l’issue des tests.

Lors de cette recherche internationale, qui a impliqué quelque 2000 personnes émanant de 16 pays, des conseils sur une alimentation équilibrée et sur l'exercice physique ont été prodigués à l'ensemble des participants. Ensuite, tous ont reçu une injection, mais pas du même produit : du sémaglutide pour une partie d’entre eux, un placebo (substance inactive) pour l’autre. Après un peu plus d'un an, le second groupe avait perdu seulement 2,4% de son poids corporel, tandis que dans le premier, 86,4% avaient perdu au moins 5% et 70% au moins 10%. Plus de la moitié des participants ont perdu 15% et un tiers ont même perdu au moins 20%.

La régulation de l'appétit

Le sémaglutide est utilisé depuis longtemps comme médicament contre le diabète de type 2 (DT2), car il stimule la production d'insuline. L'hormone agit sur la partie du cerveau qui régule l'appétit, ce qui fait que l’on a moins faim et donc qu’on mange moins. De plus, il ralentit la vidange de l'estomac, ce qui contribue à la perte de poids.

Dans une situation d'obésité, l’amaigrissement n’a certainement pas qu’un objectif esthétique : il réduit le risque de maladie cardiovasculaire, de diabète, de maladie du foie et de certains types de cancer, entre autres.

Une alternative à la chirurgie de l'obésité ?

« C'est une véritable percée. Pour la première fois, grâce à la médication, on peut réaliser ce qui n'était auparavant possible que grâce à la chirurgie bariatrique », indique l’une des coordinatrices de cette étude.

Le Pr Bart Van der Schueren, de la clinique de l'obésité de l'UZ Leuven, reconnaît que cela peut changer la donne, mais il veut rester prudent. Il explique : « L'un des problèmes du traitement de l'obésité avec un médicament est que vous avez tendance à reprendre du poids lorsque le traitement s'arrête, tout comme avec un régime. L'obésité est une maladie chronique qui nécessite un traitement au long cours. De plus, une telle médication coûte cher. Le prix du sémaglutide dans cette indication n'est pas encore connu. Mais à titre de comparaison, le Saxenda, un produit administré dans le même contexte, revient à environ 250 euros par mois et il n’est pas remboursé. Par ailleurs, qu’en est-il des éventuels effets secondaires ou d’autres conséquences à long terme ? ». Il conclut néanmoins : « Je pense que c'est le début de quelque chose qui va nous aider à maîtriser progressivement l'épidémie d'obésité ».

Voir aussi l'article : Vidéo - Obésité : le rôle des bactéries intestinales

Source: Sofie Van Rossom - journaliste santé / The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub