Les maladies infantiles

Dernière mise à jour: août 2012 | 438877 visites

dossier Presque tous les enfants souffriront un jour ou l’autre d’éruptions cutanées, de taches sur la peau. Ces manifestations souvent bénignes partiront généralement comme elles sont venues. Elles s’accompagneront parfois de fièvre ou d’autres symptômes plus caractéristiques. Ces maladies contagieuses touchent les enfants, le plus souvent durant les premières années de leur existence quand leur système immunitaire est encore fragile. Elles sont causées soit, par un virus soit, par une bactérie. Elles portent le nom de maladies infantiles et sont au nombre de 9! L’avantage c’est que l’on ne peut les avoir qu’une seule fois. Des vaccinations existent également pour certaines d’entre-elles.

1. La varicelle

windpokken--150.jpg

www.vaccineinformation.org

Maladie d’origine virale pour laquelle il existe un vaccin qui est préconisé aux Etats-Unis mais qui est sujet à polémique chez nous où l’on avance les arguments suivants : les risques de développer la varicelle à l’âge adulte (symptômes beaucoup plus virulents que chez l’enfant) seraient proportionnels à l’augmentation de la vaccination faite chez les enfants. Quoiqu’il en soit, si cette infection virale est désagréable notamment suite aux vésicules qui entraînent de fortes démangeaisons et qui, si on les gratte, laissent de vilaines cicatrices sur la peau, elle n’est pas dangereuse chez les enfants et les complications sont rares…ce qui n’est pas le cas à l’âge adulte.

Symptômes
la varicelle s’attrape généralement au printemps. Elle est due au virus zoster-varicella, le même qui, à l’âge adulte, peut se réveiller et provoquer un zona.
Très contagieuse, elle peut entraîner une fièvre constante mais peu élevée mais surtout d’importantes éruptions cutanées sous forme de vésicules gorgées de liquide (le virus) qui provoqueront d’importantes démangeaisons.
Les vésicules sècheront endéans les 5 jours après leur apparition ce qui fait que l’enfant sera affecté entre 8 à 12 jours.

Traitement
Rrepos, paracétamol contre la fièvre et les maux de tête…éosine pour assécher les vésicules voire un antihistaminique sous contrôle médical chez les plus âgés pour lutter contre les démangeaisons. Du talc peut aider. Comme les vésicules adorent se loger dans les muqueuses : narines, gorge etc., de l’eau glacée voire des glaçons peuvent atténuer douleurs et démangeaisons.
Il est recommandé pour prévenir les tentations de grattage de mettre des gants ou moufles aux enfants et de leur couper les ongles à ras. Chez l’adulte, les complications par exemple d’ordre pulmonaire peuvent être assez graves et fréquentes. On prescrira une cure d’acyclovir. Consultez quelque soit l’âge, le médecin ou pédiatre.

2. La rubéole

rodehond-170_400_03.jpg
Infection virale particulièrement contagieuse et dangereuse pour la femme enceinte si elle ne l’a pas faite avant sa grossesse (risque de fausses couches et de malformation foetale). La durée d’incubation est de 2 à 3 semaines. La contamination se fait par des particules en suspension dans l’air : éternuement, toux. La rubéole est contagieuse 10 jours avant l‘apparition des taches rouges et jusqu’à 7 jours après les éruptions cutanées.

Symptômes
Un rhume accompagné de plaques roses d’abord dans le visage et puis sur le corps. Fièvre, ganglions gonflés, articulations douloureuses.

Traitement
Il existe en Belgique une vaccination obligatoire et combinée : la ROR : Rougeole-Oreillons-Rubéole qui peut se faire dès l’âge de 12 mois avec un rappel ensuite 6 mois plus tard et ensuite vers 5-6 ans. Cette vaccination peut encore se faire à l’âge adulte et ce, même si l’on a déjà fait 2 des 3 maladies infantiles pour lesquelles le vaccin est efficace.

3. La rougeole

mazelen--120.jpg

www.vaccineinformation.org

Maladie virale qui se transmet via des particules de liquide ou par contact direct. Contagieuse de 6 à 3 jours avant les premiers signes cliniques jusqu’à une semaine après les éruptions cutanées.

Symptômes
Ils ressemblent à ceux d’un gros rhume (toux, éternuements, nez qui coule, maux de gorge importants, yeux infectés et une fièvre parfois très élevée). Après 3 jours, de petites taches blanches ressemblant à des grains de sel apparaîtront dans la bouche. Ce n’est que vers le 4e ou le 5e jour que l’enfant souffrira d’éruptions cutanées. D’abord sur le front et dernière les oreilles mais jamais sur les bras ou les jambes.

Traitement
Un vaccin existe (combiné pour oreillons et rubéole) et diminue fortement les risques de contagion de nos jours. Toutefois en cas de rougeole, il convient de faire baisser la fièvre rapidement en administrant du paracétamol, de faire boire l’enfant régulièrement et de consulter un médecin pour éviter les complications au niveau des oreilles et des voies respiratoires. Les encéphalites (infection du cerveau) sont l’une des conséquences les plus graves.

4. Les oreillons

Bof-.jpg

www.vaccineinformation.org

Cette infection virale touche surtout les enfants et les ados. La période d’incubation est de 2 à 3 semaines. Le patient sera atteint pendant 18 jours. La contamination chez l’homme adulte de par le gonflement des ganglions et des testicules peut entraîner une stérilité mais nullement une impuissance.

Symptômes
Fièvre modérée à sévère, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires, maux de gorge en mâchant, gonflement des glandes salivaires, des bajoues et des joues. Parmi les complications, on dénombre la méningite, une inflammation des testicules ou des ovaires. Risque de fausse couche chez la femme enceinte.

Traitement
Il y a le vaccin combiné ROR. Comme il s’agit d’une infection virale l’administration d’antibiotiques n’a aucun sens. Des compresses chaudes permettent d’atténuer la douleur des gonflements. L’alimentation liquide permet d’avaler plus facilement. Boire beaucoup d’eau et le repos sont les meilleurs alliés.

5. La coqueluche

kinkhoest--150.jpg

www.vaccineinformation.org

Il s’agit d’une infection bactérienne particulièrement sévère, dangereuse et contagieuse des voies respiratoires causée par la bactérie Bordetella pertussis. La contagion est longue : les 3 à 4 premières semaines de la maladie. Contamination via des particules secrétées par la toux, le nez ou la salive. Les quintes de toux sont fréquentes, impressionnantes assorties d’un bruit caractéristique, strident et sifflant.

Symptômes
Tout commence comme un simple refroidissement suivi d’une fièvre légère, d’une toux d’irritation suivie par la suite de véritables quintes de toux, violentes et stridentes accompagnées de sifflements et d’expectorations conséquentes. L’enfant pourra à peine se nourrir tellement les quintes de toux seront sévères et continuera à tousser pendant 3 à 4 mois!

Traitement
Le médecin/pédiatre contacté prescrira un antibiotique par voie orale afin d’éviter toute contamination ainsi qu’un sirop antitussif qui n’aura que peu d’effet. Il conviendra de maintenir l’enfant au calme car le stress peut augmenter l’intensité des quintes de toux. Donnez de petites portions de nourriture voire une alimentation liquide afin d’éviter les vomissements importants durant les quintes de toux. Depuis 1960, la vaccination de la coqueluche est généralisée mais les cas les plus fréquents touchent les nourrissons vu que le schéma de vaccination est réparti en 4 injections de base : à 2, 3, 4 et 13 mois. Un rappel est nécessaire vers l’âge de 4 à 6 ans.

6. La roséole

roseola--infantum.jpg
C’est ce qu’on appelle la « sixième maladie infantile ». Elle survient généralement chez les enfants entre l’âge de 6 mois et de 3 ans. D’origine virale.

Symptômes
Forte fièvre soudaine, gonflement des ganglions du cou et derrière les oreilles. Après 3 à 5 jours, la température chute aussi vite qu’elle était montée et apparaissent de petites taches légèrement rouges dans le visage et le cou. Pas de démangeaisons. L’éruption cutanée sera de maximum 72h. Cette infection virale disparaîtra d’elle-même en quelques jours. Côté traitements, rien de bien particulier si ce n’est de combattre la fièvre et de bien hydrater l’enfant en lui donnant fréquemment à boire.

7. L’érythème infectieux

Erythema--infectiosum.jpg
Egalement appelé la « cinquième maladie ou parvovirus B19 » qui comme son nom l’indique est une infection d’origine virale. Elle touche essentiellement les enfants entre 4 et 10 ans, au printemps et en été. Les éruptions cutanées envahissent vite le tronc, les cuisses, les fesses, les bras et les jambes. De petites pustules, elles évoluent vite en de vastes plaques rouges. L’enfant ne se sentira pas vraiment malade et les boutons disparaîtront endéans les 10 jours. Peu contagieux, l’érythème infectieux se transmet surtout par la salive (toux, mains, éternuement, en parlant...). Il n’y a pas de traitement spécifique, si ce n’est d’attendre que l’organisme élimine le virus. On enregistre un risque de 9% de fausses couches si la maladie est contractée lors de la première moitié de la grossesse.

8. Le croup

Il faudrait plutôt parler de pseudo croup ou faux croup qui touche les enfants entre l’âge de 6 mois à 5 ans surtout lors d’un rhume. La première crise est toujours impressionnante.
Le scénario est quasiment toujours le même : l’enfant enrhumé se réveille tard le soir ou tôt le matin en hurlant, il peut à peine respirer. Sifflements et toux ressemblent à des aboiements rauques. Les muqueuses des cordes vocales et les voies respiratoires supérieures sont enflammées et gonflées. L’enfant sera aphone, toussera et éprouvera des difficultés à respirer. L’anxiété et les pleurs ne vont faire qu’aggraver le problème. Consultez le médecin le plus proche dans les meilleurs délais si les symptômes persistent sinon de la vapeur d’eau (eau chaude d’une douche ou d’un bain) atténueront très vite les symptômes.

9. La scarlatine

Tout débute par une sérieuse et douloureuse inflammation de la gorge causée par une bactérie, un streptocoque pour être précis. Cette infection bactérienne peut survenir à tous les âges mais surtout chez les enfants à la maternelle.

Symptômes
Fièvre soudaine et élevée, mal de gorge sévère, inflammation des amygdales. Après quelques jours, on apercevra sous les aisselles et dans le cou, de petits points rouges qui ne tarderont pas à se propager sur l’ensemble du corps. La langue sera rouge vif et gonflée. La paume des mains et la plante des pieds vont desquamer après 1 à 3 semaines. Guérison spontanée sans cicatrices après quelques jours.

Traitement A
ucun vaccin. Le médecin prescrira des antibiotiques pour l’infection bactérienne de la gorge.


publié le : 06/01/2011 , mis à jour le 15/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci