Que faut-il savoir sur l'herpès et le bouton de fièvre ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 43514 visites
Dans cet article
Que faut-il savoir sur l'herpès et le bouton de fièvre ?

dossier On estime qu'un adulte sur cinq présente régulièrement un bouton de fièvre, le symptôme majeur et très caractéristique de l'herpès labial. L'infection est particulièrement contagieuse. Quelles en sont les causes et comment la soigner ?

L'herpès est causé par deux types de virus.

Herpès simplex de type 1 (HSV-1): il provoque l'herpès labial
Herpès simplex de type 2 (HSV-2) : il provoque l'herpès génital

Signalons que d’autres virus herpétiques sont responsables d'infections comme la varicelle et le zona.

Les causes et les symptômes

koortsblaas-170.jpg
Environ 80% des adultes sont porteurs du virus Herpès simplex de type 1, alors que le type 2 concernerait quatre adultes sur dix. Concernant le type 1 (herpès labial), la transmission s'effectue généralement à un âge jeune, tout simplement... par les bisous.

En fait, après la primo-infection, le virus reste présent dans l’organisme sous forme latente, c'est-à-dire « en sommeil », mais toujours prêt à se réveiller, à se réactiver. Des facteurs déclenchants sont bien identifiés : fatigue, stress, choc émotionnel, maladie...

On estime qu'un porteur du HSV-1 sur cinq connaît environ trois éruptions par an. Chez l'enfant, cela peut s'accompagner de fièvre, de douleurs musculaires et d'inflammation des muqueuses de la bouche. La fièvre n'est pas une condition nécessaire à l'éruption, mais elle peut la favoriser.

Le bouton, une petite vésicule remplie de liquide, apparaît autour des lèvres, du nez ou du menton. Une sensation de brûlure, de picotement ou de tiraillement annonce souvent son apparition.

L'herpès labial (comme l'herpès génital d'ailleurs) est particulièrement contagieux en phase éruptive, c'est-à-dire dès l'apparition du bouton et jusqu'à sa disparition complète.

Au-delà de la transmission par le baiser, le virus peut être véhiculé par les mains, par un essuie, par un mouchoir en tissu, par un gant de toilette, par une brosse à dents, par un verre... Il faut donc faire preuve d'une grande vigilance.

Le traitement

Habituellement, le bouton de fièvre disparaît spontanément endéans les 7 à 10 jours. L'application de compresses chaudes ou froides peut aider. La consultation d'un médecin n'est nécessaire que si le bouton de fièvre n'a pas disparu après deux semaines ou s'il a pris une forme inquiétante : il se pourrait alors qu'il se soit sur-infecté, ce qui nécessite un traitement.

Les personnes avec une immunité affaiblie doivent faire l'objet d'un suivi.

Une pommade ou un patch à appliquer dès l’apparition du bouton (demandez conseil à votre pharmacien) vont produire un effet asséchant, qui accélérera la guérison, en diminuant donc la période à risque de contamination.

Les personnes fréquemment confrontées au problème, qui peut avoir de réelles répercussions socio-psychologiques, peuvent être traitées avec des médicaments « de fond » (prise orale), destinés à prévenir les poussées et à en atténuer l'ampleur.

La varicelle et le zona

herpes--zoster-200.jpg
La varicelle et le zona sont aussi causées par un virus de la famille des virus de l'herpès : le virus varicelle-zona ou VZV (pour Varicelle Zoster Virus).

La varicelle survient généralement durant l'enfance, avec alors un caractère relativement inoffensif (ce qui n'est pas le cas si elle est contractée à l'âge adulte). Cette infection confère une immunité à vie : on ne « fait » la varicelle qu'une seule fois.

Cependant, le virus n'a pas disparu de l'organisme. Comme pour l'herpès, il reste à l'état latent. Et quand il se réveille, il cause le zona chez l'adulte, caractérisé par une éruption cutanée où prédomine la douleur. Dans 10% des cas, le zona est de type ophtalmique (front, pourtour de l'oeil, cornée).


publié le : 05/05/2011 , mis à jour le 13/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci