Enfant hyperactif : attention au risque de dépression

Dernière mise à jour: octobre 2014 | 4948 visites
adhd-tek-170_02.gif

news Une étude américaine met en évidence un lien entre le trouble du déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) durant l'enfance et le risque de dépression à l’adolescence.

Les chercheurs se sont intéressés à deux groupes composés chacun de 125 enfants, les uns atteints de TDAH depuis leur plus jeune âge, les autres pas. Et ils ont observé que le risque de souffrir (à 18 ans) d'un trouble chronique de l'humeur (dysthymie), de dépression et/ou de tendances suicidaires était plus élevé dans le groupe TDAH. Ce phénomène concerne plus particulièrement les filles (mais pas seulement), alors que des antécédents dépressifs chez la mère s’inscrivent comme un facteur de risque supplémentaire.

Les auteurs de ces travaux considèrent qu’il est important d’identifier les jeunes avec TDAH pouvant développer par la suite une dépression, car « cette démarche prépare le terrain pour la prévention précoce des troubles dépressifs et des comportements suicidaires ». Cette étude est la première à s’intéresser, pour cette problématique, à des enfants d’un âge aussi précoce (4 à 6 ans).

Source: Archives of General Psychiatry (https://archpsyc.jamanetwor)
publié le : 28/05/2011 , mis à jour le 20/10/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci