Le bruit au boulot, désastreux pour le cœur

Dernière mise à jour: avril 2014 | 3339 visites
werk-lawaai-170_400_05.jpg

news Outre ses conséquences néfastes pour l’audition, le sommeil ou en termes de stress, l’exposition au bruit en milieu professionnel s’accompagne d’effets potentiellement désastreux pour la santé cardiovasculaire.

Commençons par la conclusion : les spécialistes qui ont conduit ces recherches très poussées sur l’impact du bruit professionnel sur le système cardiovasculaire insistent lourdement pour que ce facteur soit pris en très haute considération et que des mesures aussi fermes qu’appropriées soient mises en œuvre afin de protéger les travailleurs.

C’est que l’effet du bruit intense, que l’on peut schématiser par la nécessité de devoir élever la voix pour se faire entendre, est manifeste et ceci – logiquement – d’autant plus que l’exposition est chronique, s’étale sur une longue durée. En fait, dans ce dernier cas et par rapport à une absence d’exposition au bruit, la prévalence de l’angine de poitrine est multipliée par trois, celle de la maladie coronarienne par deux, et celle de l’hypertension est également doublée. La relation entre l’exposition au bruit et la maladie coronarienne est encore plus forte parmi les hommes âgés de moins de 50 ans.

Il est important de noter que lorsque d’autres facteurs de risque coronarien (comme le tabagisme) viennent s’ajouter au bruit, la situation est encore plus catastrophique.

Source: Occupational and Environmental Medicine (http://oem.bmj.com)
publié le : 14/06/2011 , mis à jour le 28/04/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci