Sexualité : les seniors ne se protègent pas assez

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 4408 visites
koppel-ouder-wandelen-zee-1700_050.jpg

news Les Etats-Unis enregistrent une flambée des diagnostics de maladies sexuellement transmissibles (MST) chez les plus de 50 ans. Une campagne de sensibilisation a été lancée, et les recommandations valent pour bien d'autres pays aussi.

Le nombre de MST affectant les seniors a explosé aux Etats-Unis. Le « Los Angeles Times » fait ainsi état d’une étude montrant qu’entre 2005 et 2009, les cas de syphilis diagnostiqués chez les 55-64 ans avaient enregistré une progression de 60%, alors qu’elle s’établit à 27% pour les infections à chlamydia.

Même si les risques de contracter une MST concernent principalement les populations jeunes, ce phénomène observé chez les seniors suscite l’inquiétude. Il s’expliquerait notamment par la commercialisation des traitements contre la dysfonction érectile, qui permettent de retrouver ou de poursuivre beaucoup plus longtemps une vie sexuelle active.

Le problème, c’est que les seniors se sentent généralement « à l’abri » des MST. Les campagnes de prévention ne les ayant pas considérés comme des groupes à risque prioritaires, ils n’accordent pas suffisamment d’attention à l’importance du recours au préservatif, alors que la situation l’impose.
Les autorités américaines ont dès lors lancé des opérations de sensibilisation à l’adresse des plus de 50 ans.« Les jeunes adultes ont beaucoup plus de MST que les plus âgés, mais le taux d’infections connaît une croissance bien plus élevée parmi les seniors », insiste le Dr Anupam Léna, de l’hôpital général de Boston. Le savoir, cela aide à prévoir…


publié le : 29/09/2011 , mis à jour le 16/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci