L'ostéopathie

Dernière mise à jour: août 2015 | 10579 visites
Dans cet article
L'ostéopathie

dossier L’ostéopathie a été officiellement reconnue en Belgique en 2007. Le titre d’ostéopathe est attribué au terme d'une formation spécifique.

La méthode a été développée en 1874 par le médecin américain A. Taylor Still et repose sur des techniques manuelles visant à la conservation ou à la restauration de la mobilité des différentes structures de l’organisme. C’est le Britannique John Martin Littlejohn, disciple de Taylor Still, qui importa l'ostéopathie en Europe en créant la British School of Osteopathy (Londres).

La définition classique de l'ostéopathie la décrit comme une méthode thérapeutique manuelle qui s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l'ensemble des structures composant le corps humain.

Toutes les techniques font implicitement interagir le corps du praticien et celui du patient. Le corps est donc le premier outil. Les réponses du patient sont toujours uniques et jamais reproductibles.

Les indications

osteopathie-170_02.jpg
L’ostéopathie traite l’origine des troubles fonctionnels. En aucun cas, les patients ne doivent être dispensés des bilans et des examens médicaux conventionnels.

Le système orthopédique et locomoteur : entorse, suite de fracture, tendinite, lombalgie, dorsalgie, lumbago, torticolis, cervicalgie, périarthrite de l’épaule, douleurs articulaires, scoliose, blocage de mâchoires...

Le système neurologique : sciatique, névralgie...

Le système cardiovasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, palpitations...

Le système digestif : ballonnements, flatulences, constipation, diarrhée, côlon irritable...

Le système génito-urinaire : douleurs gynécologiques, cystite, troubles sexuels...

La sphère ORL : rhinite, sinusite chronique...

Le cerveau : céphalées, migraines, vertiges...

Les troubles psychologiques : nervosité, dépression, angoisses, stress, troubles du sommeil...

Ainsi qu'un éventail d'autres problèmes comme le strabisme, les régurgitations, la dyslexie...

Il est important de toujours se renseigner au préalable sur les compétences (formation) et sur la réputation de l'ostéopathe. Demandez également conseil à votre médecin traitant.

La technique

osteop-vr-rug-170_400_06.jpg
La consultation débute par un entretien approfondi avec le patient, suivi d'un examen des bilans radiologique et biologique. L'ostéopathe va déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie. Ensuite, place à la recherche des dysfonctionnements.

Grâce à des palpations spécifiques, l’ostéopathe essaie d'identifier les zones du corps présentant des restrictions de mouvements susceptibles d’altérer l’état de santé. L'objectif consiste donc à trouver et à ré-harmoniser les structures perturbées dans leur mobilité.

Le praticien aborde le corps dans son ensemble : l'intervention est à la fois locale et globale, dans la mesure où toutes les parties du corps sont interconnectées.


publié le : 29/06/2011 , mis à jour le 08/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci