Bob l’éponge est-il vraiment l’ami des enfants ?

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 6216 visites
tek-bob-spons-170_400_12.jpg

news Des psychologues affirment que les dessins animés trop rythmés affectent les capacités d’attention et de concentration des jeunes téléspectateurs.

« Bob l’éponge peut nuire aux facultés d’apprentissage de l’enfant ». C’est ainsi que Maxi Sciences résume les conclusions d’une étude conduite par deux psychologues américaines, attachées à l’université de Virginie. Dans un article publié par la revue « Pediatrics », ces spécialistes expliquent avoir conduit une expérience très instructive, auprès d’un groupe d’une vingtaine d’enfants âgés de 4 ans.

Avant de procéder à des tests d’évaluation de leurs capacités d’attention et de concentration, ils ont participé, à tour de rôle, à trois activités d’une durée, chacune, d’une dizaine de minutes : regarder une séquence de Bob l’éponge (très rythmée et même qualifiée de « plutôt déjantée »), visionner des extraits du dessin animé Caillou (plutôt calme), ou simplement dessiner. « Les observations soulignent que les capacités d’apprentissage des enfants étaient intactes après avoir visionné Caillou ou après avoir dessiné », indique Maxi Sciences. « En revanche, celles-ci se trouvaient généralement perturbées après avoir regardé Bob l’éponge. »

Pourquoi ? Selon Angeline Lillard, l’une des deux psychologues, « des films d’animation de ce genre absorbent complètement l’attention des enfants en mettant en scène une diversité trop importante de situations et de personnages dans des histoires très irréelles ». Elle ajoute que l’effet des images testées dans cette étude n’est que l’une des composantes de l’impact profond provoqué par la télévision sur un enfant, en l’occurrence de 4 ans.


publié le : 11/12/2011 , mis à jour le 16/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci