Peut-on boire de l'alcool avec les antibiotiques ?

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 247470 visites
pil-1-mond-170_400_05.jpg

news La question est souvent posée : y a-t-il un danger à consommer de l'alcool lors d'un traitement aux antibiotiques ? En fait, l'alcool ne diminue pas vraiment l'efficacité des antibiotiques, mais accentue leurs effets secondaires, et les risques ne sont pas anodins.

Tout comme les antibiotiques, l'alcool doit être éliminé par le foie, avec un risque de surdosage.

Il est très fréquent que lors d'une antibiothérapie, les malades souffrent de désordres intestinaux, de nausées, de vomissements, de vertiges ou de diarrhée. L'alcool peut accentuer ces manifestations (très) désagréables.

Pour certains antibiotiques, la combinaison avec l'alcool peut occasionner de graves problèmes.

• Les antibiotiques à base d'imidazole, souvent prescrits dans le cadre d'infections vaginales ou d'autres maladies touchant les organes génitaux, ne font pas bon ménage avec l'alcool.

• En ce qui concerne la céphalosporine, on pourrait assister à un effet antabuse, avec des symptômes similaires à ceux ressentis par les personnes auxquelles on administre des médicaments visant à ôter l'envie de boire de l'alcool : sudation excessive, sensation de malaise général, maux de tête, vertiges, tachycardie...

L'alcool est également déconseillé lors de la prise de bon nombre d'autres médicaments, comme les anti-inflammatoires on stéroïdiens (Ains), les somnifères, les antidépresseurs, les antihistaminiques, les tranquillisants...


publié le : 03/12/2016 , mis à jour le 12/12/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci