Trop de cholestérol : le fromage, OK, mais mollo…

Dernière mise à jour: mai 2012 | 6309 visites
kaas-170_400_03.jpg

news Une étude danoise semble indiquer qu’une consommation modérée de fromage est « acceptable » en cas d’excès de cholestérol.

Face à une hypercholestérolémie, « il est classiquement recommandé de réduire la consommation de beurre et de fromage, en raison de la richesse de ces deux aliments en acides gras saturés » favorisant la hausse du taux de cholestérol, indique le Dr Boris Hansel, du « Journal international de médecine » (JIM). « On dispose toutefois de peu d’arguments pour insister davantage sur une restriction de l’un de ces deux produits plutôt que de l’autre ».

Des chercheurs danois, attachés à l’université de Copenhague, ont réalisé un essai clinique visant à comparer, chez des sujets en bonne santé, l’effet du beurre et du fromage sur les lipides. La cinquantaine de participants ont été répartis, à tour de rôle, en trois groupes : régime habituel, régime riche en beurre et régime riche en fromage. Les apports en graisses totales, saturées et insaturées ont été soigneusement évalués.

Par rapport au beurre, la consommation de fromage a été associée à des concentrations plus faibles de cholestérol total, de LDL et de HDL cholestérol. Ceci suggère un effet plus hypercholestérolémiant du beurre par rapport au fromage. Dans un article publié par la revue « American Journal of Clinical Nutrition », les auteurs soulignent aussi – et sans doute surtout – l’absence d’augmentation du LDL (mauvais) cholestérol lors du régime riche en fromage par rapport au régime habituel.

Le Dr Boris Hansel commente : « Sur le plan pratique, ces résultats sont certainement insuffisants pour « oublier » de recommander aux patients hypercholestérolémiques amateurs de fromage de limiter la consommation de leur aliment favori. Mais ils permettent tout de même de les rassurer sur la possibilité d’en consommer modérément, même tous les jours ! ».


publié le : 21/03/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci