Femmes enceintes : OK pour le paracétamol

Dernière mise à jour: mai 2012 | 4617 visites
zws-pil-170_400_04.jpg

news Contre la douleur et la fièvre, le paracétamol est le médicament de premier choix chez la femme enceinte et l’enfant. Aucune raison de remettre cela en cause.

Ainsi que l’explique la revue médicale « Prescrire », certaines études récentes ont semblé montrer un lien entre l’exposition du fœtus au paracétamol et un risque accru de cryptorchidie (testicules non descendus dans les bourses), ainsi qu’une augmentation de la fréquence de l’asthme durant la petite enfance. « Mais leurs résultats ne sont pas très fiables, et la synthèse des différentes études disponibles est rassurante », écrit « Prescrire ».

Les études sur l’animal et les données concernant l’exposition au paracétamol durant la grossesse sont « globalement rassurantes quant à l’absence de risque de malformation chez l’enfant ». Par ailleurs, « la synthèse des résultats des études publiées sur le risque d’asthme chez les enfants exposés au paracétamol in utero, ou au cours de leur première année de vie, ne confirme pas le risque évoqué par certaines études fragiles ».

En somme, « chez les femmes enceintes, en cas de fièvre ou de douleurs, le paracétamol reste le médicament courant ayant la meilleure balance risques-bénéfices, contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)». Ces derniers « sont à bannir dès le début de la grossesse en raison de risques graves de malformations chez l’enfant à naître ».


publié le : 04/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci