ad

« Coït obligatoire » : de sérieux effets collatéraux

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 11875 visites
123-man-denken-sex-psych-170_08.jpg

news La planification des rapports sexuels conduit à des troubles de l’érection dans une proportion importante de cas.

Une recommandation assez logique souligne la nécessité, pour les couples qui rencontrent des difficultés à procréer, d’intensifier les rapports sexuels durant la période d’ovulation. Oui mais, voilà : la planification risque, à terme, d’avoir un impact (très) négatif sur la fonction érectile, ainsi que sur la relation entre les conjoints.

Quelque cinq cents messieurs ont été intégrés dans cette étude coréenne. Une évaluation est intervenue après six mois de rapports sexuels planifiés. Il s’avère que 40% des participants ont fait état de troubles de l’érection (des « pannes » plus ou moins sévères) lors des rapports maritaux, alors qu’un sur dix a avoué une aventure extraconjugale, et qu’une proportion significative en est arrivée à fuir, littéralement, le contact physique avec l’épouse.
Explication : le stress, avec un impact sur la libido (par effet psychologique, mais également en raison des fluctuations des taux de testostérone). Conclusion : les couples qui envisagent des rapports sexuels planifiés doivent être clairement informés, et conscients de ces réalités.

Ces recherches ont fait l’objet d’un article publié dans le « Journal of Andrology ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub