Toux : quand faut-il consulter un médecin ?

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 22506 visites
vr-ouder-hoesten-170_400_05.jpg

news La toux est quasiment toujours présente en cas d'infection des voies respiratoires. Il s'agit d'un mécanisme de défense de l'organisme, qui évacue ainsi les souches virales ou bactériennes responsables de l'affection, les glaires, les expectorations, les éléments irritants. La toux disparaît généralement d'elle-même après quelques jours. Toutefois, la toux peut signaler une autre maladie (beaucoup) plus sérieuse.

Quand faut-il consulter un médecin ?

• Dans le cas d'une toux d'irritation (sans être enrhumé) qui dure plus de deux à trois semaines. La toux pourrait traduire le développement d'un asthme ou d'une maladie pulmonaire grave (BPCO, cancer du poumon).

Pour les enfants de moins de 12 ans :

- lorsqu'il s'agit d'un nourrisson de moins de 3 mois ;
- quand la toux persiste plus d'une semaine ;
- en cas de toux stridente, sifflante avec des quintes suivies de vomissements : il pourrait s'agit de pseudo-croup ou de coqueluche ;
- chez les enfants atteints d'une affection cardiaque ou pulmonaire ou avec un système immunitaire affaibli ;
- chez les enfants qui ne veulent plus téter et/ou qui n'arrêtent pas de pleurer ;
- chez ceux qui sont très pâles ou qui deviennent bleus lors des quintes de toux ;
- lorsqu'il y a beaucoup de glaires et d'expectorations, ce qui pourrait évoquer une mucoviscidose ;
- si l'enfant a avalé un corps étranger.

Pour les adultes (en ce compris les enfants de plus de 12 ans) :

- chez les patients atteints d'une affection cardiaque ou pulmonaire (BPCO), de diabète, d'un trouble neurologique, d'insuffisance rénale ou avec un système immunitaire affaibli ;
- impérativement chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

• Lorsque la toux, aussi bien chez les adultes que chez les enfants va de pair avec les signes suivants :

- une fièvre qui persiste durant plus de trois jours ou une poussée de fièvre succédant à plusieurs jours sans fièvre ;
- une sensation de malaise, d'essoufflement ;
- des problèmes respiratoires : une respiration rapide, saccadée, une respiration qui s'arrête de temps à autre, une respiration sifflante ;
- en cas de détresse respiratoire ;
- un pouls lent, une tension artérielle basse ;
- une voix rauque durant plus de deux semaines ;
- des expectorations avec présence de sang ;
- une douleur lancinante dans la poitrine ;
- une perte de poids.

• Si vous pensez que la toux pourrait être occasionnée par un médicament (notamment captopril, enalapril, fosinopril, lisinopril).

• Si vous suspectez une affection comme une pneumonie, de l'asthme, le reflux (RGO) ou une allergie.


publié le : 16/01/2013 , mis à jour le 15/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci