La bonne humeur fait-elle trop manger ?

Dernière mise à jour: juillet 2013 | 3838 visites
123-p-vr-eten-plezier-170-2.jpg

news On savait qu’une humeur maussade incitait à « compenser », par exemple en avalant un morceau de chocolat. Mais il semble que la bonne humeur intervienne de manière similaire.

Question : qu’est-ce qui reste ? Une humeur neutre ? En fait, le propos doit être resitué dans son contexte, celui du contrôle des émotions face à la nourriture. Le concept de « mangeur émotionnel » est de plus en plus étudié, sachant que les psychologues sont convaincus que la gestion de ses émotions s’inscrit comme une condition majeure de réussite d’un régime amaigrissant.

Des chips et du chocolat à volonté


En l’occurrence, une équipe de l’université de Maastricht (Pays-Bas) a mené une expérience sur une centaine de volontaires – hommes et femmes -, âgés en moyenne de 26 ans. Une évaluation préliminaire a permis de les classer en deux groupes, selon qu’ils présentaient ou non un profil de « mangeur émotionnel ». Des vidéos ont été diffusées, afin de susciter une humeur positive, négative ou neutre. Ensuite, les participants ont été invités à consommer à volonté des chips et du chocolat.

Le résultat montre que les mangeurs émotionnels à l’humeur joyeuse ont avalé bien plus de calories que les émotionnels d’une humeur neutre ou que les « non émotionnels ». En d’autres termes, poursuivent les auteurs, la tendance générale qui veut que l’attention soit plutôt concentrée sur les humeurs négatives doit être corrigée : chez les personnes les plus concernées par la perte de contrôle alimentaire, par les comportements d’impulsivité, une humeur que l’on qualifiera de trop positive, de trop enthousiaste, doit elle aussi faire l’objet d’une gestion spécifique.

Il n’est évidemment pas question… d’attrister, afin de tendre vers la neutralité, mais de fournir des outils (par la thérapie cognitivo-comportementale, notamment) pour apprendre à se maîtriser face à la nourriture.

Voir aussi l'article : Pour perdre du poids, il faut contrôler ses émotions

Source: Appetite (www.journals.elsevier.com/a)
publié le : 01/08/2013 , mis à jour le 31/07/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci