Abus d’antidouleurs : des dangers insoupçonnés

Dernière mise à jour: décembre 2013 | 3913 visites
vr-ziek-pillen-170-061.jpg

news La consommation d’antalgiques sans justification médicale augmente considérablement le risque de sombrer dans la toxicomanie.

En eux-mêmes, les antidouleurs peuvent créer une dépendance en cas d’usage inconsidéré, et ceci est particulièrement vrai pour les opioïdes. Ce que dit ce rapport de l’administration américaine, cité par Le Quotidien du Médecin, c’est que « le fait de consommer abusivement et sans raison médicale ces médicaments multiplie par dix-neuf le risque de devenir consommateur d’héroïne ». Et on apprend encore que près de 80% des adultes qui se déclarent nouvellement dépendants à cette drogue ont abusé des antalgiques. Pour dire les choses autrement, 3,6% des personnes accros aux antidouleurs puissants commencent à consommer une drogue dure dans les cinq années qui suivent.

La hausse de l’addiction à l’héroïne ne cesse de croître aux Etats-Unis et cette augmentation concerne essentiellement les tranches d’âge comprises entre 18 et 49 ans. Des adolescents, mais aussi beaucoup d’adultes, donc.

Source: Substance Abuse and Mental Health Services Administration (www.samhsa.gov)
publié le : 20/12/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci