Erection et pénis courbé : un nouveau traitement

Dernière mise à jour: mars 2014 | 22583 visites
123-p-koppel-bed-psy-prob-170-3.jpg

news Les autorités américaines ont approuvé un nouveau traitement contre la maladie de La Peyronie, qui se traduit par une courbure de la verge en érection.

Décrite au 18ème siècle par le chirurgien François de La Peyronie, cette maladie concerne, selon les estimations, entre 3% et 10% des hommes et survient généralement (mais pas exclusivement) aux alentours de la cinquantaine. Lors de l’érection, le pénis se courbe de manière plus ou moins prononcée (vers le haut dans la majorité des cas). Le premier symptôme est la douleur, alors que la pénétration est rendue délicate, difficile, voire impossible. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire, avec des résultats aléatoires.

Les autorités sanitaires américaines (FDA) viennent d’autoriser un nouveau traitement, moins invasif, indiqué lorsque la courbure de la verge est supérieure à 30°. Le principe repose sur l’injection dans le pénis d’un produit (collagénase de Clostridium histolyticum) qui agit en décomposant les plaques de tissu fibreux qui déforment les corps caverneux au moment de l’érection. Selon l’hypothèse la plus probable, ces plaques apparaîtraient lors de la cicatrisation de microtraumatismes.

Des études ont été réalisées auprès d’un millier de patients présentant une maladie de La Peyronie, avec des résultats très convaincants sur base d’une procédure de quatre cycles de deux injections (le suivi a duré un peu plus d’un an). Les réactions indésirables les plus fréquentes portent sur la formation d’hématomes, l’apparition de gonflements et une certaine douleur, mais ces désagréments sont qualifiés de légers à modérés. Et en tout cas, les patients ont globalement exprimé leur satisfaction.

Source: Food and Drug Administration (www.fda.gov)
publié le : 19/03/2014 , mis à jour le 18/03/2014
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci