Cancer du sein : mieux adapter la mammographie

Dernière mise à jour: avril 2015 | 3568 visites
mammo-170_03.jpg

news Une majorité de femmes seraient favorables à une adaptation du dépistage par mammographie en fonction de leurs risques de cancer du sein.

Cette enquête a été réalisée au Royaume-Uni. On ignore si ses résultats peuvent être extrapolés à d’autres pays, mais en tout cas, ils incitent à la réflexion. Après avoir interrogé un millier de femmes, les chercheurs (University College London) constatent que 85% sont favorables à un renforcement du dépistage par mammographie chez les femmes qui présentent un risque génétique élevé de tumeur mammaire, alors que 60% penchent pour une réduction de la fréquence de cet examen chez celles qui sont à risque relativement faible de cancer du sein.

Le premier enseignement, c’est que les dames considèrent la mammographie comme un outil important, dont elles ne remettent absolument pas en question le principe. L’autre donnée, c’est qu’une majorité estime que l’examen doit être davantage personnalisé, en particulier parce qu’un programme de dépistage systématique (comme en Belgique) expose, en raison de la large population, à un risque accru de faux-négatifs (la lésion n’est pas détectée) et de faux-positifs (diagnostic erroné de cancer).

Comme l’explique l’un des auteurs de cette étude, la réflexion sur la prise en compte du facteur génétique comme critère de dépistage avance peu à peu, et dans ce contexte, il est intéressant de savoir ce que les premières intéressées en pensent.

Voir aussi l'article : Cancer du sein : quels sont vos risques ?

Source: The Breast Journal (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 30/04/2015 , mis à jour le 29/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci