ad

Toussaint : comment présenter les chrysanthèmes ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 3425 visites
123-bloemen-chrysant-170-9.jpg

news A la Toussaint, les cimetières se parent de grenat, de jaune, de blanc et d'ocre, les couleurs du chrysanthème. En gerbe, en bouquet, mais aussi en pot que l'on peut planter à côté de la sépulture. Comment bien procéder ?

Plusieurs possibilités s'offrent à ceux qui rendent ainsi hommage au défunt.

• Un bouquet de tiges ornées d'une grosse fleur, à assembler avec des roses, des gerberas, des feuilles de chêne et à disposer dans un vase.

• Une gerbe avec un gros chrysanthème - ou plusieurs - posée sur la pierre tombale. Le socle sera suffisamment lourd et composé d'une mousse imbibée d'eau pour que les fleurs restent fraîches et belles pendant au moins une semaine.

• Un pot de petits ou de gros chrysanthèmes planté devant la sépulture ou déposé sur la pierre tombale. Dans ces deux cas, quels conseils peut-on donner ?

  • Evitez les très grosses touffes de fleurs dans de trop petits pots, instables et propices à favoriser un rapide dessèchement des chrysanthèmes soumis au vent, au froid, au soleil, à la pluie ou au gel.

  • Pour un massif de fleurs bien large, préférez une plante de faible hauteur pour assurer la stabilité des chrysanthèmes... et du pot.

  • Assurez-vous du bon centrage de la plante dans le pot. Pour cela, tournez-le en vous assurant que la symétrie de la plante est régulière. Cela limitera les risques que le pot se renverse.

  • Même planté, il faut s'assurer que le pot soit bien stabilisé. Calez-le avec des pierres, des galets ou du gravier (que l'on trouve souvent dans les allées des cimetières). Emportez un tuteur ou une cale en bois pour donner un maximum d'équilibre à la plantation. Vous pouvez aussi mettre le pot de la plante dans un autre plus grand, et vous comblerez l'espace vide avec du sable (ou de la tourbe) humidifié, cela lestera le pot initial et fournira une petite réserve d'eau à la plante.

  • Pour les chrysanthèmes à petites fleurs, choisissez un massif aux boutons réguliers, « en coupole ». Toutes les fleurs auront ainsi le meilleur accès à la lumière et la floraison sera homogène.

  • Pour les pots de chrysanthèmes à grosses fleurs, vérifiez les tiges. Chacune doit être droite, rigide et forte, afin de supporter les fleurs de gros calibre et lourdes. Attention aux plantes tenues par des ficelles ou des tuteurs : les têtes des fleurs risquent vite de casser à la première rafale de vent.

  • Arrosez abondamment, mais évitez les soucoupes profondes. L’eau stagnante et froide risque de rapidement faire pourrir les racines, avec pour conséquence que les feuilles vont jaunir et les fleurs faner très vite. Le pot pourrait également se fissurer en cas de gel.

  • S’il y a plusieurs pots de chrysanthèmes, groupez-les dans une vasque, en granit ou en plastique. Intercalez quelques bruyères.

Source: B.Simon
publié le : 01/11/2015 , mis à jour le 11/08/2016
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci