ad

Insomnie : quel rôle jouent les rêves ?

Dernière mise à jour: novembre 2020 | 7819 visites
123-vr-ouder-slapen-slaapprob-koppel-11-18.png

news Les mauvais dormeurs sont plus susceptibles de faire des mauvais rêves : dans quelle mesure cela influence-t-il les problèmes d’insomnie ?

Cette équipe canadienne et britannique a réalisé des tests sur un groupe d’adultes soit insomniaques, soit bons dormeurs. Ils ont passé deux nuits dans un laboratoire spécialisé, avec une évaluation constante des paramètres du sommeil. Les chercheurs ont surtout concentré leur attention sur le sommeil paradoxal, le stade où se produisent les rêves dont on se souvient, et qui est notamment caractérisé par des mouvements oculaires rapides et une activité électrique cérébrale proche de l’éveil. Les volontaires ont été réveillés juste après cette phase et ils ont décrit la nature de leurs rêves et les impressions qu’ils ont ressenties.

Le résultat montre, globalement, que les personnes qui souffrent de troubles du sommeil ont davantage tendance à exprimer des sensations négatives par rapport à leurs rêves, et plus ces sentiments négatifs sont forts, plus l’efficacité du sommeil est faible (en termes de temps de sommeil effectif par rapport au temps passé dans le lit). Bien sûr, les bons dormeurs peuvent aussi connaître des rêves désagréables, mais d’une manière générale, les insomniaques y seraient bien davantage confrontés.

La coordinatrice de cette étude explique que les rêves prolongeraient en quelque sorte la rumination mentale pendant la journée – après une mauvaise nuit et craignant que la suivante soit tout aussi insatisfaisante -, seraient marqués par le négativisme, et influenceraient alors l’humeur pendant la journée, avec un effet sur la qualité du sommeil. Un cercle vicieux, en somme. Les techniques permettant de contrôler ses rêves – ce qu’on appelle le rêve lucide – pourraient-elles aider ? C’est possible. Ces méthodes ont semble-t-il donné des résultats positifs chez des personnes souffrant de cauchemars chroniques.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub