Pour calmer votre bébé, chantez !

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 3857 visites
123-moeder-baby-slapen-bed-12-15.jpg

news Le comportement est sans doute moins répandu que par le passé, et surtout dans les pays occidentaux : or, une chanson apaise plus efficacement un bébé que le fait de lui parler.

La méthode n’est pas infaillible, mais le chant démontre sa supériorité par rapport à la parole. C’est dans un contexte plus large, celui de l’étude de la maîtrise des émotions (un contrôle peu développé chez les bébés), qu’une équipe de l’université de Montréal a réalisé une expérience fort intéressante. Dans un environnement neutre – on dira de laboratoire -, les chercheurs ont calculé le temps qui s’écoulait avant qu’un bébé calme au départ commence à manifester les signes avant-coureurs des pleurs : abaissement des sourcils, déplacement latéral des coins de la bouche, ouverture de la bouche et soulèvement des joues. Ces expressions faciles constituent les manifestations les plus courantes du chagrin chez le jeune enfant.

Les tests ont consisté à diffuser des enregistrements :

• de chansons en français (langue familière) et en turc (langue inconnue)
• d’un texte lu soit par une personne que les bébés ne connaissaient pas, soit par l’un de ses parents, de manière bien articulée ou en « langage bébé »
• d’une berceuse chantée par leur maman

Murs noirs, lumière tamisée, absence de jouets et de toute stimulation visuelle ou tactile, parents placés dans le dos de l’enfant pour qu’il ne puisse pas apercevoir leurs réactions… : l’environnement a été conçu pour isoler au maximum « l’effet chanson ».

Et que constate-t-on ? Que dans tous les cas, la chanson – même dans une langue et dans des tonalités inconnues - permet de maintenir le calme de l’enfant deux fois plus longtemps que la parole. Ceci ne se calcule pas en heures évidemment, mais en minutes… qui paraissent très longues quand un bébé est irrité. Comme l’expliquent ces spécialistes, « dans ces circonstances notamment, les mères parlent beaucoup plus qu’elles ne chantent à leur enfant et ne mettent pas suffisamment à profit les vertus du chant. Il faut les encourager à faire écouter des chansons à leur jeune enfant et, mieux encore, à lui en fredonner ».

Source: Infancy (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 30/01/2016 , mis à jour le 29/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci