Frottis : jusqu'à quel âge est-il nécessaire ?

Dernière mise à jour: mai 2016 | 14027 visites
123-vr-consult-dr-04-16.jpg

news Beaucoup de femmes pensent qu’après 50 ans, elles ne courent plus de risque de cancer du col de l’utérus et ne doivent donc plus faire réaliser de frottis. C’est une erreur : l’âge moyen du diagnostic du cancer du col est de 54 ans. C’est pourquoi il est recommandé de faire réaliser un frottis tous les trois ans jusqu’à l’âge de 64 ans.

Pourquoi un frottis ?

Le cancer du col est précédé d’un certain nombre de signes préliminaires (lésions pas encore cancéreuses). Leur traitement prévient le développement du cancer. Quand la maladie est découverte à un stade très avancé, moins d’une femme sur 5 survit. En procédant à un dépistage tous les trois ans, la détection et le traitement précoces sont moins lourds et permettent de récupérer plus rapidement.

Avec un frottis, des cellules sont extraites de la muqueuse au bord du col de l’utérus. Un spéculum est introduit et avec une petite brosse, du mucus est extrait, d’où le nom de « frottis ». Dans un laboratoire, on vérifie si ces cellules diffèrent des cellules normales.

Le dépistage tous les trois ans est recommandé à toutes les femmes de 25 à 64 ans, même si elles ne présentent aucun symptôme ou aucun risque apparent de cancer du col de l’utérus. La détection précoce du cancer peut prévenir à 90% le risque de décès.

L’âge moyen du diagnostic du cancer du col de l’utérus est de 54 ans. Si vous faites régulièrement un frottis tous les trois ans, on peut le détecter à temps et le risque de nouvelles lésions est minime.

Quand peut-on cesser les frottis ?

Il est recommandé de faire réaliser des frottis jusqu’à l’âge de 64 ans, et cela tous les 3 ans.

• Le dépistage ne s’arrêtera à cet âge qu’à condition que les deux derniers frottis aient donné des résultats normaux. Dans le cas contraire, il est recommandé de continuer après l’âge de 64 ans, jusqu’à avoir eu deux fois des résultats normaux.

• Si vous n’avez jamais fait réaliser de frottis ou pas de manière régulière, il est recommandé de continuer après l’âge de 64 ans jusqu’à avoir obtenu deux fois des résultats normaux.

• Si vous avez plus de 64 ans, demandez à votre médecin généraliste ou à votre gynécologue si des frottis réguliers sont encore nécessaires.

• Dans les circonstances suivantes, il est en tout cas toujours recommandé de faire réaliser un frottis annuel :

- après un frottis anormal
- si vous avez déjà subi un traitement du col de l’utérus
- si vous avez eu des verrues génitales
- si votre système immunitaire ne fonctionne pas de manière optimale à cause de la prise de médicaments ou d’une maladie

• Si vous présentez des symptômes qui peuvent indiquer un cancer du col de l’utérus, allez voir votre médecin généraliste ou votre gynécologue. Ces symptômes consistent en des saignement inhabituels :

- pendant ou juste après des rapports sexuels
- entre deux menstruations
- après la ménopause

Peu importe l'âge, vous ne devrez plus faire réaliser de frottis si vous avez subi une ablation de l’utérus et du col. Si vous avez subi une hystérectomie, un frottis reste nécessaire si le col n'a pas été enlevé.


publié le : 18/05/2016 , mis à jour le 17/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci