Méningite : la transmission sexuelle est possible

Dernière mise à jour: juillet 2016 | 4169 visites
123-meningokokken-7-4.jpg

news Des chercheurs ont identifié un nouveau variant du méningocoque, la bactérie responsable de la méningite, et ont découvert qu’il peut être transmis par voie sexuelle.

Comme l’explique Le Quotidien du Médecin, une équipe franco-allemande (Institut Pasteur et université de Wurtzbourg) a isolé des souches au cours d’une épidémie de méningite observée chez des homosexuels aux Etats-Unis et en Europe. L’analyse a montré que ces cas résultaient d’un variant de méningocoque n’ayant évolué que récemment. Ce nouveau variant présente des modifications spécifiques qui permettent sa croissance sans oxygène, une aptitude rarement observée avec les méningocoques. D’autre part, il se transmet par voie génito-urinaire (sexuelle), alors que la transmission classique des méningocoques se fait par gouttelettes respiratoires.

Les chercheurs expliquent : « L’émergence de cette souche révèle que les méningocoques sont extrêmement souples et qu’ils changent très rapidement afin de s’adapter à de nouvelles conditions ». Ils évoquent également l’importance de la surveillance de la maladie, et singulièrement de ce variant, pour une adaptation éventuelle des stratégies de vaccination.


publié le : 19/07/2016 , mis à jour le 18/07/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci