Allergies : attention aux antibiotiques chez le bébé

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 9667 visites
123-baby-ziek-dokter-170-10.jpg

news La prescription d’antibiotiques chez l’enfant âgé de moins de 1 an expose à un risque (nettement) accru de développer une allergie à certains aliments.

Bien évidemment, ces observations ne remettent pas en question l’administration de ces médicaments en cas de nécessité, mais les chercheurs (université de Caroline du Sud) insistent à leur tour sur le fait qu’il doit s’agir d’une « vraie » nécessité. Un traitement antibiotique n’est jamais, jamais anodin. Cette équipe a comparé un groupe de quelque 1.500 enfants et adolescents souffrant d’allergie alimentaire et 6.000 garçons et filles du même âge qui ne présentaient pas cette réaction. Les spécialistes se sont concentrés sur l'administration d’antibiotiques pendant la première année de vie, et ont analysé cette donnée en tenant compte d’une série d’autres facteurs (allaitement, autre type d’allergie, milieu socio-économique, lieu de résidence…).

Le résultat montre sans ambiguïté que la probabilité de développer une allergie alimentaire augmente dès qu’un seul traitement antibiotique a été instauré chez le bébé, et le risque s’accroît de plus en plus lorsque les traitements se sont accumulés (deux, trois, quatre…, prescriptions). Certaines classes d’antibiotiques exposent à moins de risques, mais globalement, ceux-ci sont manifestes.

Il est probable que l’effet soit lié à la perturbation de la flore intestinale (le microbiote), un effet indésirable classique des antibiotiques, avec alors une perturbation du système immunitaire et une réaction exacerbée (l’allergie) lors de l’ingestion de certains aliments. Ceci ne se produit pas chez tous les enfants - certains sont sans doute plus sensibles que d’autres -, mais potentiellement, tous peuvent être concernés. Dès lors, poursuivent les auteurs, pour cette raison comme pour d’autres, ces médicaments ne doivent être proposés que lorsqu’ils sont indispensables, chez le bébé, chez l’enfant plus âgé, comme chez l’adulte.

Source: Allergy, Asthma & Clinical Immunology (https://aacijournal.biomedc)
publié le : 25/11/2016 , mis à jour le 24/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci