Pierres aux reins : bien plus que des « cailloux »

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 3605 visites
123-anatom-nieren-tek-vergrootgl-170_09.jpg

news La structure des calculs rénaux est nettement plus complexe que ce que l’on pensait jusqu’à présent, et ceci représente une cible de traitement sans devoir passer par la chirurgie.

Ainsi que l’explique Le Quotidien du Médecin, « on considérait les calculs rénaux comme des cristaux de sels minéraux homogènes qui ne faisaient que grossir une fois formés dans les reins ou dans l’appareil urinaire ». Une équipe américaine (Mayo Clinic et université de l’Illinois) démontre que la réalité est autrement plus complexe.

D’abord, les calculs rénaux (constitués d’oxalate de calcium dans 70% des cas) peuvent se dissoudre, et même alterner des phases de dissolution et de croissance. Ensuite, ils ne présentent pas une structure homogène, mais ils sont formés de couches successives, semblables à celles de concrétions naturelles comme les coraux. Le Quotidien du Médecin poursuit : « Ces nouvelles données pourraient faire tomber le dogme selon lequel seule une procédure chirurgicale est en mesure de venir à bout d’un calcul rénal qui ne peut pas être éliminé par une forte hydratation. Les auteurs suggèrent qu’il serait théoriquement possible de mettre au point des traitements favorisant les phases de dissolution et / ou bloquant la cristallisation ».

Source: Scientific Reports (www.nature.com/srep)
publié le : 29/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci