Spasmes de l'enfant : cause, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: février 2019 | 893 visites
123-baby-huilen-9-51.jpg

news Les spasmes infantiles, également appelés syndrome de West, sont une forme d'épilepsie rare mais grave qui survient chez les enfants de moins de 2 ans, et surtout chez les nourrissons. Quels sont les symptômes et les traitements ?

L'âge moyen d'apparition de ce syndrome est de 4 mois, mais il peut apparaître exceptionnellement dès la naissance et jusqu'à l'âge de 5 ans. Les spasmes perturbent l'activité cérébrale, avec des répercussions potentiellement sévères sur le développement de l'enfant.

Dans la majorité des cas (70 - 80%), le syndrome est dû à une anomalie cérébrale, qui provoque une épilepsie (une sorte d'orage électrique dans le cerveau). Il peut s’agir d’une lésion (manque d’oxygène à la naissance, infection...) ou d'une malformation (anomalie de développement), présente de manière isolée ou associée à une maladie. Dans environ 10% cas, aucune cause n’est trouvée.

Quels symptômes ?

Les spasmes infantiles sont rarement reconnus comme tels, et confondus avec d'autres soucis (reflux, crampes...). Cette évaluation erronée, par les parents comme par les médecins, peut entraîner des semaines voire des mois de retard avant de poser le diagnostic correct, et dès lors d'entamer le traitement.

• L'enfant se recroqueville sur lui-même : les bras et les jambes se contractent très brièvement, avec la tête penchée vers l'avant.
• Parfois, les yeux se détournent (révulsion vers le haut).
• L'enfant se sent mal à l'aise juste après (pleurs, lamentations...).

Les spasmes surviennent généralement en séries de 20 à 50 secondes. Chez certains enfants, les symptômes sont très subtils, parfois rien de plus que de petits signes de tête. Entre les spasmes, la plupart des enfants sont alertes. Les spasmes se produisent généralement tous les jours, souvent (mais pas toujours) juste après le réveil.

Que faire ?

En cas de suspicion, consultez un médecin dès que possible et faites-lui part de vos doutes. Evoquez clairement la possibilité qu'il s'agisse de spasmes infantiles. Même si ce n'est pas le cas, le pédiatre aura eu l'occasion de vérifier (le cas échéant, il renverra vers un neurologue pédiatrique). Si possible, filmez votre enfant pendant qu'il fait les spasmes, et montrez ces images au médecin.

Le traitement

Les spasmes infantiles ne peuvent pas être guéris. Le traitement consiste à limiter les symptômes (spasmes), généralement par l'administration de médicaments. Plus le traitement commence tôt, meilleurs sont les résultats, car c'est l'accumulation des spasmes qui altère progressivement le fonctionnement du cerveau et explique le retard de développement. Parfois, mais c'est rare, une chirurgie du cerveau est envisagée.

Il existe un risque d'apparition d'une autre forme d'épilepsie plus tard dans l'existence.


publié le : 03/02/2019 , mis à jour le 02/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci