Pulsions sexuelles incontrôlées : il n’y a pas que les hommes

Dernière mise à jour: mars 2019 | 10311 visites
123-p-koppel-bed-geluk-170-10.jpg

news La difficulté à contrôler ses pulsions sexuelles renvoie classiquement à un problème masculin. Pourtant, la proportion de femmes présentant ce trouble n’est pas très éloignée de celle des hommes.

Ces pulsions sexuelles incontrôlées correspondent à la difficulté (voire à l’impossibilité) à maîtriser son comportement. Elles peuvent prendre des formes diverses (masturbation compulsive, dépendance à la pornographie, cybersexe, multiplication des partenaires occasionnels…), et dans les cas sévères, ces pulsions occupent une place centrale dans l’existence, avec souvent une profonde souffrance psychologique.

Une équipe américaine (université du Minnesota) a réalisé une enquête auprès de quelque 2500 personnes, représentatives des 18 - 50 ans, dont la moitié de femmes. En tenant compte d’un éventail de critères, la compulsion sexuelle a été évaluée sur une grille de 0 à 65, sachant qu’un score supérieur à 35 révèle un problème.

Le résultat montre que la difficulté à contrôler ses pulsions sexuelles concerne 10% des hommes et 7% des femmes, « une différence bien plus faible que ce qui était estimé jusqu’à présent », observent les chercheurs.

Des « facteurs de risque » ont été mis en évidence, notamment des problèmes psychiatriques (dépression, anxiété…), mais ils sont peu spécifiques. Ce sur quoi insistent avant tout les auteurs, c’est que la compulsion sexuelle affecte une frange (très) importante de la population - 9% dans cette étude -, avec des implications significatives en termes de santé publique et de pratique clinique. Or, à l’heure actuelle, ces troubles sont relativement méconnus ou ignorés, et donc assez peu pris en charge, ce qui accentue la détresse de ceux et celles qui en souffrent.

Source: JAMA (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 04/03/2019 , mis à jour le 03/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci