ad

Procrastination : comment passer à l'action ?

Dernière mise à jour: avril 2020 | 3104 visites
123-p-psy-moe-depressie-burnout-170-9.jpg

news Nous avons tous tendance à reporter les corvées à plus tard. Mais quand la procrastination devient chronique, elle peut avoir un retentissement sérieux sur notre vie et notre santé. Que faire pour repasser à l'action ?

On pense souvent à tort que la tendance à tout reporter au lendemain s’explique par une incapacité à gérer son temps efficacement, un manque de volonté ou la paresse. Mais en fait, la procrastination semble principalement liée à une difficulté à gérer certains sentiments, certaines émotions.

Si la procrastination devient habituelle, cela peut avoir de graves conséquences : entraver la carrière professionnelle, compliquer les contacts sociaux, nuire à la relation sentimentale, entraîner des problèmes financiers... Les études associent ce phénomène à l'anxiété et à la dépression, au stress chronique, à l'hypertension artérielle et aux maladies cardiovasculaires.

Une spirale négative


Un manque de confiance en soi, la crainte de ne pas y arriver, peuvent motiver la procrastination, qui peut être un moyen malsain de gérer les sentiments négatifs tels que l'incertitude, la peur de l’échec et la frustration. Et la procrastination risque de renforcer ces sentiments si on commence à se blâmer, à se sentir coupable, à s’inquiéter... On entre alors dans une spirale négative.

Les conseils pour passer à l'action


Pour ne pas rester coincé dans des émotions négatives, il est important de commencer par comprendre ses propres errements. L'auto-compassion peut réduire considérablement la pression.

Une bonne astuce pratique consiste à n'envisager que la première étape de la tâche à effectuer. De cette façon, vous détournez vos pensées de vos sentiments complexes et vous vous concentrez sur une action simple que vous pouvez facilement effectuer. Une fois que vous avez commencé, vous continuerez normalement. La motivation semble suivre l'action et non l'inverse. La division de votre tâche peut vous aider.

Il est également utile de vous protéger des choses qui vous distraient. Par exemple, vous pouvez mettre votre smartphone hors de votre vue ou installer une application qui bloque l'utilisation de certains sites pendant une certaine période de temps. Pensez aussi aux bénéfices associés à la fin d'une tâche, tels que les réactions positives des autres et une augmentation de l’estime de soi. La pression sociale peut aider certains.

La pleine conscience peut être utile car elle apprend à mieux gérer les sentiments négatifs.


publié le : 17/04/2020 , mis à jour le 16/04/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci