ad

Avalons-nous vraiment des araignées en dormant ?

Dernière mise à jour: octobre 2020 | 11222 visites
123-dieren-spin-nacht-10-17.jpg

news La légende urbaine est tenace : sans en être conscients, nous avalerions en moyenne huit araignées par an pendant notre sommeil. Et il ne faut pas avoir peur de ces animaux pour en frémir. Mais mangeons-nous vraiment des araignées en dormant ?

Vous pouvez vous reposer sur vos deux oreilles (et la bouche ouverte), car il est très peu probable que vous avaliez une araignée. Celles qui vivent dans nos maisons soit ne quittent pas leur toile, soit chassent dans des endroits que les humains ne fréquentent pas (ou peu). Elle n'ont donc aucune attirance pour un lit. En fait, elles ne s'intéressent pas du tout à nous. « Les araignées nous considèrent comme un grand rocher », explique Bill Shear, ancien président de l'American Arachnological Society. « Nous ne constituons qu'une partie du paysage. »

Si beaucoup trouvent les araignées effrayantes, elles nous le rendent bien. Le cœur qui bat, la respiration ou le ronflement d'une personne endormie provoquent des vibrations, qui déclenchent un signal d'alarme chez les araignées : elles nous perçoivent alors comme une menace. « Les vibrations font partie intégrante de l'univers sensoriel des araignées », explique Rod Crawford, conservateur au Burke Museum (Seattle). « Une personne endormie n'est pas quelque chose qu'une araignée approcherait volontiers. De plus, de nombreuses personnes se réveilleraient si une araignée avançait sur leur visage ou rampait dans leur bouche. Le risque que nous en avalions une est pratiquement inexistant. »

Alors, rassurés ?

Voir aussi l'article : Comment l'araignée tisse sa toile (vidéo)

Source: Scientific American (www.scientificamerican.com)
publié le : 22/10/2020 , mis à jour le 21/10/2020
ad
pub