Parodontite : un risque d’accouchement prématuré ?

Dernière mise à jour: mars 2011 | 12761 visites
tanden-170_400_03.jpg

news Plusieurs études ont suggéré que la parodontite pouvait augmenter le risque d’accouchement prématuré, sauf si des soins adaptés étaient organisés pendant la grossesse. Une méta-analyse a fait le point sur cette problématique… mais sans apporter de réponse formelle.

La parodontite s’exprime par l’inflammation du parodonte, c’est-à-dire l’ensemble des tissus de soutien de la dent (os des mâchoires, structures nerveuses, vaisseaux sanguins, gencive…). Une hygiène dentaire déficiente favorise nettement le processus.

Dans le cadre d’une méta-analyse, dont les résultats sont publiés par le British Medical Journal (BMJ), des chercheurs grecs ont passé en revue un éventail d’études portant sur le risque d’accouchement prématuré chez les dames enceintes souffrant de parodontite. Leurs travaux ont porté sur un total de quelque 7.000 cas. Résultats : contradictoires. Ainsi, « si certaines études montrent les bénéfices d’une prise en charge de la parodontite pour limiter le risque d’accouchement prématuré, d’autre en revanche ne mettent en évidence aucun bénéfice, ni sur le risque d’accouchement prématuré, si sur celui d’un petit poids à la naissance, ni sur le risque de fausse couche ».

En d’autres termes, « il semble nécessaire de compléter ces données par de nouvelles études ». En tout état de cause, et paraît pour le moins évident, il est recommandé aux femmes enceintes de procéder régulièrement à un contrôle dentaire, et de prendre grand soin de leur gencives.


publié le : 14/03/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci