Maux de tête : les médicaments souvent inutiles

Dernière mise à jour: juin 2013 | 3984 visites
vr-hoofdpijn-170-400_04.jpg

news Dans près de quatre cas sur dix, un mal de tête – de type céphalée de tension ou migraine – ne nécessite pas de traitement spécifique.

Une équipe du centre médical Erasmus (Rotterdam) a réalisé une méta-analyse de quelque 120 essais cliniques destinés à évaluer l’efficacité des traitements médicamenteux contre les maux tête chroniques, par rapport à une attitude d’attente (le fameux « wait and see »).

Les chercheurs expliquent que lorsqu’on examine les groupes « pas de traitement » ou « placebo » (administration d’une substance inactive), un taux élevé de récupération – 36% - est observé. En raison de ces bons résultats, et compte tenu des risques d’effets indésirables des médicaments anti-céphalées (on pense notamment aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, les Ains), les auteurs recommandent que « leur prescription soit soigneusement évaluée avec chaque patient ».

Rappelons que le traitement pharmacologique devrait commencer lorsqu’une stratégie de changement des modes de vie ou encore les thérapies de relaxation n’aboutissent pas. Les chercheurs soulignent aussi que la consommation de médicaments peut créer un cercle vicieux, avec chronicisation des céphalées.

Source: Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 17/08/2011 , mis à jour le 06/06/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci