ad

Pourquoi cette agressivité envers les homosexuels ?

Dernière mise à jour: mai 2013 | 17680 visites
123-tek-man-regenboog-homo-170_07.jpg

news L’homophobie serait une conséquence relativement fréquente d’une homosexualité refoulée : l’attitude des parents interviendrait de manière déterminante.

Cette théorie a déjà été explorée, bien entendu, mais les résultats de cette étude-ci sont particulièrement éclairants. Des chercheurs américains et britanniques (universités de Californie, de Rochester et d’Essex) ont conduit quatre expériences, en des lieux distincts, regroupant chacune quelque deux cents étudiants.

L’intention consistait à déterminer l’orientation sexuelle implicite et explicite des participants, et à relier ces données au type d’éducation parentale. Pour évaluer l’orientation implicite, les volontaires ont été invités à indiquer « gay » ou « straight » pour qualifier des mots et des images défilant sur un écran d’ordinateur. Entre chaque série d’essais, les termes « moi » ou « autre » étaient affichés durant un laps de temps extrêmement bref (subliminal). Une association rapide entre « moi » et « gay » et plus lente entre « moi » et « straight » indiquait une orientation homosexuelle implicite.

Afin de cerner celle-ci avec davantage de précision, le test suivant donnait la possibilité aux participants de parcourir des photos de personnes du même sexe ou du sexe opposé. L’autre partie de l’expérience, intégrant une série de questionnaires et d’entretiens en face à face, a consisté à évaluer le type d'éducation parentale (plutôt souple, plutôt autoritaire, tolérante ou non vis-à-vis des homosexuels…), et l’orientation sexuelle auto-déclarée.
Résultat : au terme des quatre expériences, il est apparu que les participants qui avaient bénéficié d’une attitude de soutien et de compréhension de la part de leurs parents étaient également ceux qui avaient le mieux intégré leur orientation sexuelle implicite. Par contre, ceux qui avaient subi une éducation plus autoritaire expriment un écart beaucoup plus important entre l’orientation sexuelle explicite et implicite ; avec, pour une partie d’entre eux, une claire réaction de rejet des homosexuels, alors qu’eux-mêmes manifestent, implicitement, cette orientation sexuelle. Ils refoulent, et dans le même temps ils agressent, en extériorisant ce conflit interne.

Comme il n’est pas possible de revenir sur l’éducation parentale reçue, les chercheurs, cités par Santé Log, indiquent : « Cette étude montre que si vous ressentez ce genre de réaction viscérale, demandez-vous pourquoi. Ces émotions intenses devraient être un encouragement à l’autoréflexion ».

Source: Journal of Personality and Social Psychology (http://www.apa.org/pubs/jou)
publié le : 31/07/2012 , mis à jour le 17/05/2013
ad
pub