Varices : les causes et les traitements

Dernière mise à jour: août 2015 | 28948 visites
Dans cet article
Varices : les causes et les traitements

dossier Environ une personne sur cinq souffre d'insuffisance veineuse. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. La prévalence augmente avec l'âge. Un diagnostic précis et précoce permettra d'éviter des complications veineuses comme une phlébite. Quels sont les traitements locaux, oraux ou chirurgicaux qui permettent de venir à bout des varices ? Quels conseils pratiques, quels exercices peut-on recommander ?

De quoi s'agit-il ?

anat-aderspat-250_400_10.jpg
Les varices sont des veines gonflées qui apparaissent sous la peau, sous forme d'enflures sinueuses de couleur bleue. Elles peuvent être plus ou moins prononcées et touchent surtout la partie inférieure des jambes. Certaines personnes en présentent tellement qu'elles n'hésitent pas à parler de jambes qui font penser "à une carte de géographie".

Nos veines sont équipées de petits clapets qui empêchent le sang de stagner. Lorsque ces valves ne fonctionnent plus correctement, la circulation ralentit et le sang est refoulé vers le bas. Outre des sensations de lourdeurs qui accompagnent ce phénomène, les veines se distendent. Cette mauvaise circulation entraîne une réaction inflammatoire qui provoque la dégradation des parois de la veine et des complications fréquentes comme des varices, des oedèmes, des thrombophlébites et des ulcères.

Au-delà de leur aspect inesthétique, les varices sont à l'origine de douleurs et de jambes gonflées, lourdes, surtout en été et lors de stations debout prolongées.

Les causes

En raison de l'altération de la paroi veineuse et du mauvais fonctionnement des valves, le sang met davantage de temps pour circuler dans les membres inférieurs. Il se produit une rétention d'eau dans les tissus des jambes et des pieds, avec un gonflement et la formation d'oedèmes. C'est ce qui entraîne les douleurs caractéristiques d'une insuffisance veineuse et cette sensation de lourdeur, de brûlure, de tiraillements.

Les facteurs de risque


• La grossesse
• L'obésité
• La sédentarité
• La station debout prolongée
• Des facteurs hormonaux et certaines pilules contraceptives
• Une thrombophlébite
• Des médicaments (contre l'hypertension, le diabète, des anti-inflammatoires non stéroïdiens...)
• L'hérédité

Notons aussi que certains naissent avec des parois veineuses plus fragiles ou des valves qui fonctionnent incorrectement.

Le diagnostic

aderspatten-opmeten-echo.jpg
Le diagnostic est posé par la palpation et sur base des plaintes exprimées. Le médecin peut demander des examens complémentaires comme une écho-doppler, qui permet par ultrasons de visualiser les veines et de mesurer le flux sanguin.

Le généraliste fera le cas échéant appel à un confrère phlébologue ou à un dermatologue spécialisé.

Les traitements

Des mesures hygiéno-diététiques visant à lutter contre l'obésité et la sédentarité sont bénéfiques : une activité physique régulière donne ainsi de bons résultats (vélo, natation, marche active). Des solutions peuvent également être proposées en aromathérapie, en homéopathie, en endermologie, en phytothérapie, en thermalisme ou encore par massages. Il est cependant préférable de demander au préalable l'avis de son médecin traitant.

Les varices ne se guérissent pas. Néanmoins, la médecine dispose de recours médicamenteux et chirurgicaux qui permettent de soulager l'insuffisance veineuse, de prévenir les complications et d'améliorer la qualité de vie du patient.

1° - Les traitement oraux


En cas de complication de l’insuffisance veineuse, comme la phlébite ou l’ulcère veineux, des traitement spécifiques doivent être mis en oeuvre.

Les veinotoniques. Ils ne sont plus remboursés en Belgique (où ils sont qualifiés de médicaments de confort). Ils se présentent sous la forme de comprimés et de poudre, à prendre en cure ou en continu. Il se composent généralement de flavonoïdes et sont disponibles en vente libre. On trouve également des médicaments à base de vigne rouge, de cassis et de marrons d’Inde.

Les veinotoniques (ou phlébotoniques) exercent une action anti-inflammatoire locale, stimulent le tonus veineux et protègent les cellules endothéliales qui tapissent l'intérieur des veines. Ces actions se traduisent par une diminution du relâchement des veines et une inhibition des facteurs d'inflammation qui provoquent la douleur et l'oedème.

Ce traitement est indiqué en cas de lourdeur aux jambes, d'oedème ou de douleurs liées à des troubles fonctionnels. Il sera renforcé par d'autres mesures, comme le port de bas de contention et des soins locaux (notamment en cas d'ulcères veineux ou d'ulcération cutanée).

Il est important de rappeler que ces médicaments ne sont pas indiqués dans la prévention des varices.

2° - Les traitements locaux


Les gels et les pommades

Les gels pénètrent plus rapidement dans la peau et procurent une sensation de fraîcheur. Ces traitements agissent directement à l’endroit douloureux. Il existe des gels à base d’héparine, d'autres à base d’aescine et/ou de plantes médicinales pour un effet décongestionnant et rafraîchissant.

Les bas de contention et de compression

Les bas de contention, jusqu’au mollet ou jusqu'à la taille, sont indispensables lors des voyages en avion (même pour des trajets courts). En cas de fortes chaleurs, ils ne sont sans doute pas des plus confortables mais soutiennent parfaitement les jambes et évitent qu'elles gonflent. Il est judicieux de les porter dès le réveil et lors de la pratique d'un sport.

Les bas de compression épousent mieux la forme de la jambe que les bas de contention et offrent ainsi encore davantage de soutien. Ils sont fabriqués sur mesure, non par paire mais par jambe. Les bas de compression sont onéreux et ne sont disponibles qu'en deux ou trois coloris (les bas de contention offrent une gamme beaucoup plus variée).

Portez des chaussures larges, ni trop plates, ni trop hautes (talons « botte »). Evitez les pantalons trop serrant.

op-stripping-aderspat-170_400_10.jpg

3° - Les opérations


Le laser réduit les fines varices (en cinq minutes chez le dermatologue ou le phléobologue). Le résultat est surtout très appréciable sur le plan esthétique.

La sclérothérapie. Le phlébologue sclérose les varices par injection d'un produit chimique liquide ou sous forme de mousse.

Le stripping classique consiste à enlever la veine principale des membres inférieurs en effectuant deux petites incisions à la cheville et au pli de l'aine. Cette technique pratiquée sous anesthésie générale nécessite une hospitalisation de quelques jours. Elle est progressivement abandonnée.

Closure. Par radiofréquence, on brûle la veine de l'intérieur tout en la sclérosant. Cette intervention se déroule en bloc opératoire mais ne nécessite pas d'hospitalisation.

Le sport

123-voet-stappen-wandelen-natuur-170_07.jpg
Le sport est considéré comme l'un des meilleurs traitements contre les varices. Vélo, natation, marche et gymnastique légère : autant d'activités qui permettent aux muscles des membres inférieurs de se contracter et ainsi aux veines d'assurer un meilleur flux sanguin tout en évitant la rétention d'eau et le gonflement des jambes. En ce qui concerne la marche, elle doit être pratiquée à un rythme soutenu.

Deux exercices simples


• A plusieurs reprises, s'élever sur la pointe des pieds et ensuite sur les talons.
• Courber les orteils vers le haut avec le pied posé sur le talon, afin de contracter les muscles des mollets.

Les conseils pratiques

• Maîtriser son poids.
• Pratiquer un exercice physique.
• Surélever les jambes dès que possible (dans le lit, incliner le sommier ou placer un oreiller sous les pieds).
• Eviter de rester debout trop longtemps.
• En cas de travail assis, ne pas rester jambes croisées et prévoir des pauses régulières pour se lever et effectuer quelques pas.
• Attention à l'exposition directe au soleil ou aux UV du banc solaire.
• Le sauna, le hammam et le jacuzzi sont à proscrire.
• L'épilation des jambes à la cire chaude est fortement déconseillée.
• Sous la douche, orientez un jet d'eau froide sur les jambes, en partant des pieds.
• Lors d'un déplacement en avion, et pour le confort de vos jambes, essayez de réserver un siège côté couloir ou à hauteur d'une sortie de secours. Levez-vous au moins une fois par heure et marchez un peu.
• Soulever des charges lourdes n'est pas recommandé.


publié le : 27/06/2013 , mis à jour le 08/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci