ad

Comment le stress nous agresse en profondeur

Dernière mise à jour: février 2014 | 7317 visites
123-p-m-stress-werk-computer-170-2.jpg

news L’exposition à un stress chronique provoque des réactions inflammatoires en cascade, avec des conséquences potentiellement très sérieuses.

Ces mécanismes ont été mis en évidence par une équipe de l’Ohio State University. Les spécialistes ont travaillé sur des souris et sur des échantillons de sang de personnes vivant dans des environnements de grand stress (lié à leur condition sociale, économique, professionnelle…).

Que disent les résultats ? En fait, le stress chronique déclenche une expression anormale d’une multitude de gènes impliqués dans les réactions des cellules immunitaires, chargées de défendre l’organisme contre les agressions (virales ou bactériennes, en particulier). Ces cellules sont en quelque sorte déboussolées, puisqu’elles se mettent en situation de combattre une intrusion qui n’existe pas.

Cette activation prolongée provoque un processus inflammatoire excessif, sans aucun rôle protecteur. Au contraire, puisque le risque est alors notablement accru de développer des atteintes cardiovasculaires, un diabète ou une obésité, notamment. Ces altérations sont directement liées au système nerveux autonome, responsable des fonctions automatiques, non soumises au contrôle volontaire, comme le rythme cardiaque et la digestion.

Ces observations confirment de manière exemplaire l’influence du mental sur les processus biologiques et soulignent combien la gestion du stress revêt une importance cruciale.

Source: PNAS (www.pnas.org)
publié le : 05/02/2014 , mis à jour le 04/02/2014
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci