Comment bien soigner les dents de son enfant ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 14528 visites
Dans cet article
Comment bien soigner les dents de son enfant ?

dossier Pendant trop longtemps, l’hygiène bucco-dentaire des enfants n’a pas l’objet d’une très grande attention. Les dents de lait ne sont-elles pas vouées à disparaître pour laisser la place aux dents définitives ? Aujourd’hui, on sait combien la dentition doit être soignée dès le plus jeune âge.

Préserver la santé bucco-dentaire (dents et gencives) de l’enfant participe à son bien-être global : les pathologies dentaires peuvent avoir des répercussions sérieuses sur sa santé, son humeur, son comportement et son développement. Et les bonnes habitudes, acquises tôt, l’accompagneront tout au long de son existence. La sensibilisation des parents joue un rôle clé.

A quoi servent les dents de lait ?

DentsLait1.jpg

Source : Société canadienne de pédiatrie

D’abord, et c’est l’évidence, les dents de lait assurent la même fonction mécanique que les dents de l’adulte : elles permettent à l’enfant de sectionner, de broyer et de mâcher les aliments. Ces fonctions apparaissent progressivement, au rythme des poussées dentaires. Elles participent aussi au langage, puisque les dents, en association avec la langue et les lèvres, contribuent à la prononciation. Ensuite, elles maintiennent l’espace dans les mâchoires pour les dents permanentes qui viendront plus tard.

Les dents de lait commencent à apparaître vers l’âge de 6 mois et à 3 ans, la plupart des enfants ont vingt dents temporaires. Elles tombent à partir de 6 ans et ont généralement toutes disparu à 12 ans. La dentition définitive complète est constituée vers l’âge de 21 ans.

L’éruption des dents de lait s’accompagne fréquemment de douleurs. Frictionner la gencive avec une compresse humide ou avec le doigt enduit d’un baume spécifique peut apporter un soulagement. L’anneau de dentition (froid, mais pas glacé) aussi : il est cependant important de ne pas le tremper dans un produit sucré (sirop, miel…).

La succion

baby-bed-fopsp-170_400_07.jpg
Les enfants en bas-âge ont besoin de téter (leur pouce, leur tétine…). Il s’agit d’un réflexe naturel qui contribue à les rassurer, à les détendre. Cependant, cette habitude peut causer des problèmes de positionnement des dents (malposition dentaire) et expose à des risques de déformation du palais et de défauts de croissance des maxillaires, avec des répercussions sur la respiration, la déglutition et la phonation (prononciation).

Ce comportement disparaît progressivement entre 2 et 5 ans. Dans tous les cas, il est important qu’il soit arrêté le plus tôt possible et certainement avant l’apparition des dents définitives. Il est recommandé aux parents d’en parler avec un dentiste afin d’évaluer l’intérêt d’une tétine ou d’une sucette à la forme anatomique (on parle aussi de modèles physiologiques). Il est bon de rappeler que déshabituer de la tétine est plus facile que pour le pouce, puisque celui-ci est… accessible en permanence.

Sur un autre plan, les tasses ou les verres avec un bec verseur ne seront utilisés que jusqu’à l’âge de 1 an. Après, et pour le bon développement de la cavité buccale, l’enfant doit apprendre à boire « normalement » (ce qui ne veut pas dire tout seul, dans un premier temps, évidemment).

Le brossage

baby-tanden-p-200.jpg
Le nettoyage de la bouche du bébé doit intervenir le plus tôt possible, bien avant l’apparition des premières dents de lait. Après les repas (et en tout cas au moins deux fois par jour, matin et soir), les gencives du nourrisson seront frottées doucement avec une compression humide, ce qui permet d’éliminer les résidus alimentaires.

Lorsque les dents de lait apparaissent, leur brossage interviendra le soir, avec une brosse à dents de petite taille et juste avec de l’eau. Le dentifrice peut être utilisé à partir de l’âge de 2 ans (il n’est pas conseillé avant) : brossez les dents de votre enfant d’abord une fois, puis deux fois par jour pendant deux minutes, avec une dose de dentifrice correspondant à un petit pois (sur une brosse adaptée à son âge bien entendu). Il faut veiller à ce que l’enfant n’avale rien.

A partir de 4 ans (voire avant), il va apprendre à se brosser les dents lui-même, sous la surveillance d’un parent. Les bons gestes devraient être maîtrisés en quelques mois (il est utile de vérifier cela jusqu’à ses 6 ans).

Comment brosser les dents de son enfant ?


D’abord, il est important de trouver une position qui permette de voir facilement l’intérieur de la bouche de l’enfant. Commencez par le haut. Placez la brosse à dents contre la gencive. Déplacez la brosse de la gencive vers la dent par des petits mouvements. Brossez les surfaces extérieures de chaque dent, puis les faces internes et ensuite les zones masticatoires.

Lorsque l’enfant a grandi, positionnez-vous derrière lui pour effectuer le brossage. Le fil dentaire peut être utilisé (le soir) dès que l’enfant a deux dents qui se touchent : il faut évidemment procéder très doucement, pour ne pas blesser la gencive.

Et le fluor ?


Ce minéral protège la dent, en renforçant la résistance de l’émail contre les attaques acides et en reminéralisant des zones fragilisées. Les dosages en fluor des dentifrices doivent être adaptés à l’âge de l’enfant.

A partir de 2 ans : entre 250 ppm – parts par million - et 600 ppm (un brossage par jour, le soir)
A partir de 3 ans : entre 500 et 1000 ppm (deux brossages par jour, matin et soir)
A partir de 6 ans : entre 1000 et 1500 ppm (deux brossages par jour)

Les caries

Elles peuvent se développer extrêmement tôt, bien avant 3 ans. On parle alors de caries précoces ou de « caries du biberon », qui touchent d’abord les incisives puis les autres dents.

En fait, les dents de lait étant plus fragiles que les dents définitives, elles sont davantage exposées à une déminéralisation de l’émail, première étape de la carie. Ce phénomène est considérablement amplifié par la consommation d’aliments sucrés et en particulier les boissons. Il faut éviter le plus possible les biberons sucrés (dont le fameux « biberon du soir ») et ne jamais en donner après le brossage des dents. Idem pour la tétine, que l’on ne trempera pas dans du sucre ou du miel. Un régime alimentaire sain (céréales, fruits, légumes…) est important dans ce contexte aussi.

Trop de parents ignorent que certains de leurs comportements constituent une source de risque de carie pour leur enfant, en raison de la transmission de bactéries. Ils doivent ainsi éviter :

• d’utiliser la cuillère de l’enfant pour vérifier que le plat n’est pas trop chaud
• de sucer la tétine pour la nettoyer
• d’embrasser son enfant sur la bouche

On ajoutera que le tabagisme passif augmente le risque de carie.

Le dentiste

tandarts-en-kind-180.jpg
Une première visite chez le dentiste doit être programmée dans les six mois qui suivent l’apparition des premières dents et en tout cas aux alentours de son premier anniversaire. Un rendez-vous interviendra ensuite une fois par an. Quelle est l’utilité de ces contrôles ?

• Vérifier la croissance et le développement des dents et des mâchoires.
• Estimer le risque de caries et fournir des conseils adaptés (habitudes alimentaires, apports en fluor, apprentissage du brossage…).
• Nettoyer les dents.
• Aborder des questions comme l’usage de la tétine, la succion du pouce, la prévention des accidents dentaires…
• Habituer l’enfant à l’environnement du cabinet dentaire et aux gestes du praticien.

En cas de formation de caries, il est essentiel d’intervenir rapidement. En effet, l’extraction précoce de dents de lait fortement cariées peut entraver la croissance des dents permanentes. De plus, traiter une carie (qui se développe d’ailleurs plus vite chez l’enfant que chez l’adulte) permet de prévenir l’extension du problème à d’autres dents. Et si une carie non soignée peut finir par affecter les tissus environnants, elle risque aussi de favoriser des infections à distance relativement modérées (comme les otites) ou beaucoup plus graves.

Source: Union française pour la santé bucco-dentaire (www.ufsbd.fr)
publié le : 13/03/2014 , mis à jour le 25/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci