ad

Spermatozoïde : la clé pour entrer dans l’ovule

Dernière mise à jour: juillet 2014 | 7860 visites
vruchtb-sperm-eic-170_400_07.jpg

news Des protéines présentes à la surface de l’ovule et du spermatozoïde leur permettent de se reconnaître et d’ouvrir la voie à la fécondation.

Celle du spermatozoïde était connue et a été baptisée Izumo (du nom d’une ville japonaise qui abrite un célèbre sanctuaire shinto). Celle de l’ovule - et plus précisément de l'ovocyte - vient d’être découverte par des chercheurs britanniques (Wellcome Trust Sanger Institute), qui l’ont appelée Juno (en référence à la déesse romaine de la fécondité).

Ces deux protéines et leur interaction sont tout simplement indispensables à la fusion entre les cellules reproductrices (les gamètes), puisque sans elles, il n’y aurait pas d’identification mutuelle. Leur liaison est essentielle dans le processus de procréation. Ceci a été démontré « en éprouvette », et ensuite par des expériences sur la souris : les femelles dont les ovules sont privés de protéine Juno sont stériles, tout comme les mâles dont les spermatozoïdes sont dépourvus d’Izumo.

Les implications de ces recherches sont fondamentales pour l’être humain, avec au moins deux perspectives majeures : l’identification (et le traitement) des cas de stérilité féminine ou masculine liée à l’absence (ou à l'inefficacité) de ces protéines, et la mise au point de nouveaux contraceptifs, ciblant Juno ou Izumo.

Regardez la vidéo (en anglais)

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub