ad

Cancer de la peau : les risques en avion

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 5562 visites
123-p-vliegtuig-piloot-170-12.jpg

news Les pilotes d’avion et le personnel de cabine sont beaucoup plus à risque de souffrir d’un mélanome.

Une probabilité deux fois plus élevée que parmi la population générale, indique cette équipe de l’université de Californie (San Francisco). Les chercheurs ont réalisé une méta-analyse d’une vingtaine d’études antérieures, regroupant au total quelque 260.000 personnes. Il s’avère donc que les pilotes, les hôtesses et les stewards s’exposent à un risque multiplié par deux de développer un mélanome malin, le cancer de la peau le plus agressif.

Ce danger avait déjà été suggéré, mais pas dans de telles proportions. Et plus le nombre cumulé d’heures de vol augmente, plus le risque s’accentue. Cette observation est indépendante d’autres comportements à risque (exposition excessive au soleil, banc solaire…). Le rayonnement ultraviolet en haute altitude est mis en cause. De fait, ces observations induisent des implications importantes en termes de protection de ces personnels, qui doivent par ailleurs redoubler d’attention en cas d’apparition d’un signe cutané suspect.

Voir aussi l'article : Cancer de la peau : comment s'examiner tout seul ?

Source: JAMA Dermatology (http://archderm.jamanetwork)
publié le : 19/12/2014 , mis à jour le 18/12/2014
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci