La sensation d'humidité, une création du cerveau

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 5476 visites
hand-water-170_400_04.jpg

news Notre peau ne contient pas de récepteurs capables de détecter l’humidité. Comment parvenons-nous à identifier cette sensation ?

D’accord pour la douleur, d’accord pour la pression, d’accord pour la température, d’accord pour la texture…, mais pas l’humidité. Pourtant, nous la ressentons lorsque nous plongeons notre main dans l’eau ou lorsque la pluie commence à tomber. Alors ? C’est notre cerveau qui crée la sensation, en croisant et en interprétant les stimulations envoyées par les terminaisons nerveuses de la peau, concernant essentiellement la température et la texture.

Une équipe britannique (Loughborough University) a vérifié cette hypothèse en réalisant des expériences sur des volontaires soumis à différents stimuli, dont ils ont évalué la perception sur plusieurs parties du corps. Il apparaît que la sensation d’humidité est plus forte lorsque la température diminue, qu’une stimulation froide et humide est plus intensément perçue qu’une stimulation chaude (ou neutre) et humide ou encore que la présence de poils sur la peau augmente la sensibilité à l’humidité.

Ce qu’il faut retenir, c’est que notre peau ne détecte pas directement l’humidité, mais que le cerveau a appris à se représenter cette sensation après avoir traité et interprété une série de données qui lui sont adressées.

Source: Journal of Neurophysiology (http://jn.physiology.org)
publié le : 31/12/2014 , mis à jour le 30/12/2014
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci