Schizophrénie : que se passe-t-il dans le cerveau ?

Dernière mise à jour: février 2015 | 10178 visites
tek-hoofd-hers-alt-170-400_02.jpeg

news Le fonctionnement cérébral des patients schizophrènes montre des particularités qui pourraient aider à mieux expliquer les symptômes de la maladie.

L’une des difficultés dans la compréhension des mécanismes de la schizophrénie, c’est qu’elle n’est pas liée à des lésions ou à des processus localisés, mais qu’elle concerne plusieurs régions du cerveau et leurs connexions. Une équipe suisse (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et Centre hospitalier universitaire vaudois) a entrepris de les identifier.

Pour cela, les chercheurs ont examiné le cerveau de patients schizophrènes en recourant à une technique appelée IRM de diffusion, qui calcule la distribution des molécules d’eau dans le cerveau. Grâce à cela, il est possible de représenter de manière très spécifique les connexions au sein des différentes zones cérébrales et entre elles.

Les observations montrent que chez les schizophrènes, un tiers des régions du cerveau (et plus précisément les fibres nerveuses, qui assurent la transmission des informations) sont affectées par des problèmes de connectivité. Autrement dit, les liaisons nerveuses sont déficientes. En fait, elles doivent contourner les nœuds problématiques et emprunter des chemins plus longs, ce qui réduit leur efficacité. Il y a une sorte de dispersion de l’activité cérébrale. Les atteintes concernent aussi bien les parties centrales que périphériques du cerveau, et notamment celles impliquées dans les fonctions cognitives.

L’identification de ces processus permet d’avancer dans la compréhension des mécanismes de la schizophrénie, et dans l’identification de cibles potentielles d’intervention thérapeutique.

Source: Human Brain Mapping (http://onlinelibrary.wiley.=) – Mediacom/EPFL
publié le : 20/02/2015 , mis à jour le 19/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci