Appendicite : des médicaments plutôt que l’opération ?

Dernière mise à jour: septembre 2015 | 4394 visites
123-buik-pijn-armstoel-170-12.jpg

news En cas d’appendicite non compliquée, l’administration d’antibiotiques pourrait constituer une approche valable, plutôt que de recourir directement à la chirurgie.

Face à une appendicite, l’opération (appendicectomie) est encore considérée comme le geste le plus évident, justifié par les risques de complications gravissimes en cas de rupture de l’appendice, avec alors une menace majeure de péritonite (infection de l’abdomen potentiellement fatale). Mais de plus en plus de spécialistes indiquent que l’intervention chirurgicale ne devrait pas être systématique face à une appendicite aiguë non compliquée : un traitement par antibiotiques pourrait suffire dans la majorité des cas.

Une équipe finlandaise (université de Turku) a réalisé à son tour une étude sur le sujet. Quelque 500 patients présentant une appendicite non compliquée vérifiée par scanner ont été répartis en deux groupes. Les premiers ont subi une ablation immédiate de l’appendice, alors que les seconds ont été soumis à une antibiothérapie d’une durée de dix jours (trois jours par intraveineuse, sept jours par voie orale).

Que disent les résultats ? D’abord, que dans le groupe appendicectomie, le taux de succès est proche des 100%. Ensuite, que les trois quarts (73%) des patients sous antibiotiques n’ont pas eu à subir d’opération dans l’année qui a suivi le traitement. Chez ceux pour qui cela a été nécessaire, il n’a pas été observé de complications sévères.

La conclusion est donc qu’en cas d’appendicite aiguë non compliquée confirmée par scanner, les antibiotiques pourraient constituer une option raisonnable en première intention, l’appendicectomie intervenant ensuite si nécessaire.

Source: JAMA (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 16/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci