Vous sentez-vous plus jeune que votre âge ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 5112 visites
123-geluk-lachen-10-8.jpg

news L’impression de se sentir plus jeune ou plus vieux que son âge réel varie en fonction des périodes de l’existence, avec un net avantage toutefois pour les années en moins.

On parle d’âge subjectif, celui qui est ressenti, et finalement celui qui compte le plus, puisqu’il traduit l’état d’esprit. Une équipe américaine (université du Michigan) a interrogé à ce propos… un demi-million de personnes âgées de 10 à 89 ans. Les résultats sont rapportés par Le Figaro. Que constate-t-on ?

Le « moment » de la vieillesse. Il fluctue selon l’âge. Ainsi, à 20 ans, on la situe autour de 60 ans, alors qu’à 60 ans, on place la barre vers 70 ans.

L’âge subjectif. Jusqu’à 30 ans, il coïncide grosso modo avec l’âge réel, même si vers 20 ans (le cap entre la grande adolescence et l’âge adulte), la moitié des répondants s’estiment plus vieux de 3 ans en moyenne. A partir de 30 ans, « la majorité des personnes interrogées expriment une perception ralentie de leur âge », poursuit en substance Le Figaro. « Et passé 50 ans, la plupart ont l’impression d’avoir dix ans de moins. Ceci reste vrai jusqu’aux environs de 80 ans, âge où la sensation de décalage se réduit ».

Dans les grandes lignes, ces résultats rejoignent ceux d’une étude danoise réalisée voici quelques années, qui estimait quant à elle qu’à partir de 40 ans, l’écart entre l’âge ressenti et l’âge réel est de quelque 20% (plus jeune), sachant que 30% des plus de 40 ans expriment un âge ressenti correspondant à leur âge réel, et qu’à peine 2% se sentent plus vieux. La plupart d’entre nous restent donc jeunes longtemps dans leur tête, et il n’est pas exclu qu’un mécanisme psychologique intervienne sur ce plan pour nous aider à aller de l’avant.

Source: Frontiers in Psychology (www.frontiersin.org/journal)
publié le : 24/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci