Faire des puzzles pour muscler son cerveau

Dernière mise à jour: mai 2019 | 6212 visites
123m-spellen-puzzel-hobby-6-5.jpg

news La pratique du puzzle améliore une série de fonctions cognitives. En fait, plus largement, les exercices mentaux nouveaux ou difficiles musclent efficacement le cerveau.

Les tests réalisés par cette équipe allemande (université d’Ulm) ont concerné des adultes en bonne santé peu attirés au départ par les puzzles. Leurs capacités cognitives ont été évaluées, et tous ont reçu des conseils psychologiques et de prévention du vieillissement cérébral. Ensuite, le groupe a été scindé en deux, sachant qu’il a été demandé à la moitié des participants de réaliser des puzzles durant au moins une heure par jour, et ceci pendant une période cinq semaines. A la fin, une nouvelle évaluation cognitive est intervenue.

Le résultat montre que la pratique du puzzle améliore de manière « significative » une série de fonctions cérébrales visuelles et spatiales, dont la perception, la flexibilité, la mémoire de travail ou la rapidité. Ce renforcement bénéficie-t-il aux activités de la vie quotidienne ? On peut le supposer, encore que des travaux de plus large ampleur sont nécessaires pour le confirmer.

Ceci étant, il ne s’agit certainement pas de la première étude à souligner l’intérêt des exercices mentaux pour les facultés cognitives. Comme l’explique en substance Le Figaro, « il est bon de se lancer dans des défis en s’imposant des activités mentales nouvelles ou de plus en plus difficiles. D’ailleurs, dans cette expérience-ci, le bénéfice est directement lié à la complexité croissante des puzzles ».

Source: Frontiers in Aging Neuroscience (www.frontiersin.org/journal) via Le Figaro (www.lefigaro.fr)
publié le : 21/05/2019 , mis à jour le 20/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci