TDAH : l’étonnante efficacité du safran

Dernière mise à jour: juin 2019 | 5546 visites
123m-planten-saffraan-23-5.jpg

news Le safran contre le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ? C’est en tout cas ce que suggère une étude assez étonnante, qui demande confirmation.

Le TDAH concerne une proportion importante d’enfants (4 à 6% selon les estimations) et le traitement pharmacologique repose sur l’administration de méthylphénidate (Ritaline), avec une efficacité variable et des effets secondaires potentiels non négligeables, sachant aussi qu’on considère qu’environ 30% des jeunes patients ne répondent pas à ce médicament.

Une équipe iranienne (université de Téhéran) a exploré une piste alternative : le safran. Pourquoi le safran ? Parce que des travaux antérieurs suggèrent un effet positif de certains composants (safranal, crocine…) sur l’humeur, la concentration, l’anxiété, la dépression ou le stress.

Les chercheurs ont constitué un groupe d’enfants et d’adolescents (6 à 17 ans), présentant un TDAH, qu’ils ont répartis en deux groupes. Pendant deux mois, les uns ont consommé des capsules d’extraits de safran, alors que les autres ont pris du méthylphénidate. Résultat : pas de différence notable entre les deux groupes pour que ce qui concerne l’évolution des symptômes. Les auteurs indiquent : « Un traitement de courte durée au safran montre la même efficacité que le méthylphénidate. Néanmoins, des études contrôlées de plus longue durée sont nécessaires pour vérifier ces observations ». Le safran comme nouvelle approche phytothérapeutique du TDAH ? A voir.

Source: Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology (www.liebertpub.com/loi/cap)
publié le : 09/06/2019 , mis à jour le 09/06/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci