Démence : les effets positifs du bénévolat

Dernière mise à jour: août 2019 | 2711 visites
Senior-vr-oud-170_400_06.jpg

news Pour les patients souffrant de démence, le fait de participer à une activité bénévole s'accompagne de réels bienfaits sur le plan neuropsychiatrique (anxiété, apathie, dépression, agitation...). Quand la personne bénéfice encore d'une certaine autonomie, le bénévolat est donc à recommander.

Au cours des trois dernières années, des chercheurs néerlandais (Amsterdam UMC) ont mis en oeuvre un nouveau programme proposant aux personnes souffrant de démence d'intégrer des activités bénévoles organisées par des associations de quartier. En fonction de leurs capacités et de leurs souhaits, les patients ont notamment participé à des activités en plein air (entretien des jardins publics, par exemple) ou dans des écoles.

Ce programme personnalisé a été fort apprécié et particulièrement le fait de pouvoir contribuer à vie sociale et de pratiquer une activité utile. En outre, après six mois, les participants présentaient moins de symptômes neuropsychiatriques (anxiété, apathie, dépression, agitation...) que ceux qui n'avaient pas intégré le projet.

On constate par ailleurs que la charge est moins lourde pour les aidants, en raison de l'amélioration des symptômes et des affects des patients.

Voir aussi l'article : Bénévoles : le cerveau vieillit moins vite


publié le : 29/08/2019 , mis à jour le 29/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci